UN PLAN SPÉCIFIQUE POUR LA RENTRÉE SCOLAIRE

La sécurité renforcée

Aujourd'hui, tout le monde est mobilisé
Aujourd'hui, tout le monde est mobilisé

Aujourd'hui, tous les corps constitués de diverses catégoriess (militaires, policiers, gendarmes et pompiers) sont mobilisés.

Aujourd'hui, des milliers d'élevés reprendront le chemin de l'école et rejoindront les bancs des classes. Pour garantir le bon déroulement de cette rentrée scolaire, la direction générale de la Sûreté nationale (Dgsn) a procédé à la prise d'un certain nombre de mesures. Il a été ainsi procédé à la mise en place de dispositifs et de mesures de sécurité supplémentaires pour garantir le contrôle général du territoire et du réseau routier, et notamment aux alentours des écoles! Aujourd'hui, tout le monde est mobilisé. Hier, lors d'un point de presse organisé à Alger, le directeur de la sécurité routière, le divisionnaire Madjid Saâdi, a indiqué que la direction générale de la Sûreté nationale a mis tous les moyens humains et matériels à disposition afin de réussir et garantir le bon déroulement de la rentrée scolaire et sociale. C'est une tradition. Comme chaque année, le dispositif sécuritaire est renforcé pour assurer l'ordre et la sécurité. «Des plans de sécurité spéciaux sont prévus pour la sécurisation des zones urbaines et suburbaines ainsi que le réseau routier», a souligné l'officier supérieur. Il fait savoir qu'un important dispositif de sécurité a été prévu, spécialement pour cette rentrée scolaire en collaboration avec le commandement de la Gendarmerie nationale. Par ailleurs, le responsable a indiqué que quelques milliers d'éléments des forces de sécurité sont mobilisés sur l'ensemble du territoire national, il ajoute qu'«aujourd'hui, tous les divers corps constitués de diverses catégories (militaires, policiers, gendarmes et pompier) sont mobilisés». S'agissant de la fluidité de la circulations les routes, le responsable a souligné qu'il a été procédé à la mise en place de dispositifs et de mesures de sécurité supplémentaires pour garantir le contrôle général du territoire et du réseau routier. Il explique, en outre, que ces mesures de sécurité sont prises pour assurer la fluidité du trafic routier à travers la présence permanente sur le terrain et la surveillance rigoureuse des véhicules et des personnes suspectes dans différentes régions et intensifier l'action de proximité, en direction du citoyen avec le contrôle des axes et routes empruntés par les citoyens au cours de leurs déplacements, et garantir une intervention rapide et efficace en cas de besoin.
«Au titre du trafic routier et de la prévention des accidents de la route, des unités de l'ordre public seront déployées au niveau des routes principales et secondaires, notamment celles connaissant un flux routier important, pour une éventuelle intervention rapide en cas d'encombrement routier signalé par l'opération de télésurveillance», ajoute-t-il.
D'un autre côté, le responsable de la police judiciaire, le divisionnaire Soualhi, a dressé le bilan des activités de la police judiciaire durant les sept premiers mois de l'année en cours. Il a commencé par les infractions et les délits commis durant la période estivale. Ce dernier a qualifié la mission accomplie par les policiers de très positive, cela face à plusieurs facteurs existant sur le terrain. Concernant la gratuité des plages, le conférencier a affirmé que la Sûreté nationale a déployé tous les moyens afin de garantir la sécurité aux estivants. Durant cette période, la police a arrêté 124 personnes qui terrorisaient les estivants. L'officier supérieur souligne que les services de la police judiciaire ont enregistré au titre des sept premiers mois de l'année en cours, 53 188 affaires.
En matière de trafic et de commercialisation de stupéfiants et substances psychotropes, il a été enregistré 4 802 affaires dont l'implication de 8 367 personnes. En termes de quantités de drogue saisies et pour la période considérée, les services de la police judiciaire ont procédé à la saisie de 5 426 kg de kif traité et plus de 418 518 comprimés psychotropes.