Prévisions pour le 19 Novembre 2018

 Adrar Min 15 °C Max 22 °C
26
 Laghouat Min 9 °C Max 17 °C
26
 Batna Min 6 °C Max 13 °C
39
 Biskra Min 11 °C Max 17 °C
28
 Tamanrasset Min 13 °C Max 25 °C
28
 Tlemcen Min 7 °C Max 12 °C
11
 Alger Min 13 °C Max 19 °C
39
 Saïda Min 6 °C Max 13 °C
12
 Annaba Min 11 °C Max 21 °C
30
 Mascara Min 8 °C Max 15 °C
12
 Ouargla Min 11 °C Max 23 °C
28
 Oran Min 11 °C Max 18 °C
11
 Illizi Min 14 °C Max 28 °C
28
 Tindouf Min 12 °C Max 19 °C
30
 Khenchela Min 5 °C Max 13 °C
28
 Mila Min 10 °C Max 19 °C
30
 Ghardaïa Min 11 °C Max 18 °C
26
Accueil |Nationale |

RÉUNION OPEP-NON OPEP LES 22 ET 23 SEPTEMBRE À ALGER

Un hommage sera rendu au président Bouteflika

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Un hommage sera rendu au président Bouteflika

Une réunion «importante» qui permettra de connaître la situation du marché pétrolier international et d'oeuvrer au maintien de son équilibre, a indiqué le ministre de l'Energie.

Alger arbitrera la prochaine réunion de l'alliance opep-non Opep. Une rencontre qui coïncidera avec le second anniversaire de l'accord d'Alger, qualifié d'«historique», et qui a servi de socle à la baisse de 1,8 million de barils par jour décidée le 10 décembre 2016 à Vienne. Il a vu le jour le 28 septembre 2016 lors d'un sommet de l'Opep qui s'est tenu en marge du 15ème Forum international de l'énergie. Plus de deux ans de maturation ont été nécessaires pour que l'initiative algérienne qui avait pour but de mettre fin à la dégringolade des prix du pétrole se concrétise. Cela ne s'est pas fait sur un coup de baguette magique. Il aura fallu tout le savoir-faire de la diplomatie algérienne pour dépasser des différends profonds, ne pas froisser des ego et des susceptibilités à fleur de peau.Il y a eu dans un premier temps l'espoir suscité par l'accord de Doha qui devait battre en brèche le statu quo imposé par l'Arabie saoudite, chef de file du cartel. Il a été torpillé par Riyadh et Téhéran lors du Sommet des pays producteurs qui s'est tenu le 17 avril 2016 au Qatar. La haine ancestrale que se vouent le Royaume wahhabite et la République islamique d'Iran a tué dans l'oeuf cette tentative qui consistait à requinquer le baril. Après cet échec cuisant qui aurait dû déboucher sur un gel de la production des pays producteurs, l'offensive diplomatique sans précédent, lancée par l'Algérie et initiée par le chef de l'Etat, Abdelaziz Bouteflika, pour sensibiliser les pays producteurs (Opep et non-Opep) à la dégringolade des prix du pétrole allait entrer en scène. 13 pays de l'organisation des pays exportateurs de pétrole et 11 autres hors cartel finiront par s'entendre pour réduire leur offre de près de deux millions de barils par jour. Un comité ministériel conjoint allait voir le jour pour le suivi de cet accord. Le dernier en date a rendu son verdict le 27 août dernier. «L'Opep et ses alliés ont encore réduit en juillet leur production de pétrole au-delà des objectifs de leur accord d'encadrement du marché en vigueur depuis le début 2017, mais moins que les mois précédents», a fait savoir le Comité ministériel conjoint de suivi de l'accord Opep-non Opep (Jmmc) qui a examiné le rapport mensuel préparé par son Comité technique mixte. Le taux de conformité avec l'accord a été de 109% le mois dernier, contre 120% en juin et 147% en mai. Les pays membres de l'Opep et leurs 11 partenaires, dont la Russie, se sont engagés en juin dernier à respecter le niveau global de conformité, volontairement ajusté à 100%, à compter du 1er juillet 2018 jusqu'à son expiration. Le rendez-vous à Alger, le 23 septembre prochain, permettra de faire le point. Une réunion «importante» qui permettra de connaître la situation du marché pétrolier international et d'oeuvrer au maintien de son équilibre a indiqué le ministre de l'Energie. Une réunion «importante» qui permettra de connaître la situation du marché pétrolier international et d'oeuvrer au maintien de son équilibre a indiqué le ministre de l'Energie. La réunion prévue en septembre en cours est une «rencontre ordinaire des ministres du pétrole des pays de l'Opep afin d'examiner le fonctionnement du marché pétrolier et prendre connaissance des résultats des travaux des commissions et sous-commissions en charge de ce dossier», a précisé Mustapha Guitouni, en marge de l'ouverture de la session parlementaire ordinaire 2018-2019 du Conseil de la nation. «Un hommage sera rendu au président de la République, Abdelaziz Bouteflika, en reconnaissance pour ses efforts en faveur du maintien de l'équilibre du marché pétrolier international.» a révélé le ministre de l'Energie.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha