Prévisions pour le 25 Septembre 2018

 Adrar Min 25 °C Max 35 °C
34
 Laghouat Min 18 °C Max 31 °C
34
 Batna Min 13 °C Max 25 °C
30
 Biskra Min 19 °C Max 32 °C
34
 Tamanrasset Min 21 °C Max 31 °C
23
 Tlemcen Min 16 °C Max 28 °C
32
 Alger Min 21 °C Max 26 °C
34
 Saïda Min 17 °C Max 29 °C
32
 Annaba Min 21 °C Max 27 °C
34
 Mascara Min 15 °C Max 30 °C
32
 Ouargla Min 21 °C Max 33 °C
32
 Oran Min 22 °C Max 26 °C
34
 Illizi Min 25 °C Max 35 °C
30
 Tindouf Min 22 °C Max 33 °C
32
 Khenchela Min 13 °C Max 23 °C
30
 Mila Min 17 °C Max 25 °C
30
 Ghardaïa Min 20 °C Max 31 °C
32
Accueil |Nationale |

ILS SERONT ENFIN FORMÉS POUR LA PROTECTION DE L'ENVIRONNEMENT

Les élus locaux à l'école de la propreté

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Les élus locaux à l'école de la propreté

La responsabilité incombe au gouvernement qui se doit de réagir efficacement pour expliquer l'enjeu de la protection de l'environnement.

Le ministre de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire, Nouredine Bedoui, a annoncé, jeudi à Alger, que son département ministériel signera prochainement plusieurs conventions avec le ministère de la Formation et de l'Enseignement professionnels, en vue de mettre à niveau les fonctionnaires des communes chargés de la gestion des écoles primaires, à travers tout le territoire national. Supervisant la cérémonie de remise d'un nombre de nouveaux minibus de transport scolaire au profit des communes des régions du Sud et des Hauts-Plateaux, en présence de la ministre de l'Education nationale, Nouria Benghebrit, du ministre de l'Industrie et des Mines, Youcef Yousfi, ainsi que du secrétaire général de l'Ugta, Abdelmadjid Sidi Saïd, Nouredine Bedoui a indiqué que «le ministère de l'Intérieur signera prochainement plusieurs conventions avec le ministère de la Formation et de l'Enseignement professionnels, pour la mise à niveau des fonctionnaires chargés de la gestion des écoles primaires, à travers tout le territoire national». Par ailleurs, afin de sensibiliser davantage sur la nécessité de garder un environnement sain, la direction de l'environnement de la wilaya d'Oran compte organiser du 15 au 17 septembre en cours, des journées de formation dans ce domaine. Elle sera encadrée par des experts du Conservatoire national des formations à l'environnement (Cnef). Il est également signalé que toute personne «membre des associations environnementales ou membre des comités de quartier» sera la bienvenue à cet événement. Il faut dire que cette manifestation tombe à pic. Et pour cause, face à un stade critique de l'hygiène publique en Algérie, une prise de conscience semble avoir regagné l'esprit de nombre d'Algériens, quant à l'importance de préserver l'écosystème. Et cela doit impérativement passer par une amélioration du comportement de tout un chacun vis-à-vis de la nature. Ainsi, au programme de ladite formation, il sera question d'aborder les thèmes inhérents au tri, la collecte des déchets, les techniques de gestion des espaces verts, mais encore, l'éducation à l'environnement pour un développement durable et le montage de projet, a-t-on précisé. Il faut dire que pour ce qui est de la politique actuelle du tri et de la collecte des déchets, une révision sérieuse s'impose. En effet, les autorités concernées peinent toujours à pallier les manquements enregistrés en la matière. Les conséquences de ces lacunes se font d'ailleurs ressentir, non seulement au niveau des centres urbains, mais aussi où l'impact est d'autant plus sérieux quand celui-ci touche la faune et la flore. Il faut quand même dire que les parties concernées par ce problème ont, au fil du temps, laissé les choses se tasser. Les APC, qui sont supposées prendre en charge cette problématique, ont complètement démissionné. Cependant, la responsabilité incombe au gouvernement qui se doit de réagir efficacement pour faire comprendre à toutes et à tous, l'enjeu de la protection de l'environnement. Car, il est aujourd'hui de notoriété publique que par le simple procédé de la revalorisation des déchets, des emplois peuvent être générés, mais encore, il permet d'apporter annuellement des sommes importantes pouvant éventuellement contribuer à la diversification de l'économie du pays.
Mais cela implique l'application de mesures concrètes pouvant déboucher sur des résultats probants. Il faut ainsi, donner plus de visibilité aux associations et autres organisations activant dans le domaine de l'environnement. Leur laisser le libre champ d'entreprendre des actions sur le terrain, en leur donnant par exemple, plus de prérogatives.
Justement, ces formations visent à renforcer les capacités d'intervention des associations et à créer un réseau d'animateurs et d'acteurs dans le domaine de l'environnement.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha