Prévisions pour le 19 Novembre 2018

 Adrar Min 15 °C Max 21 °C
26
 Laghouat Min 9 °C Max 17 °C
28
 Batna Min 6 °C Max 13 °C
28
 Biskra Min 12 °C Max 17 °C
28
 Tamanrasset Min 16 °C Max 25 °C
28
 Tlemcen Min 6 °C Max 11 °C
12
 Alger Min 14 °C Max 19 °C
12
 Saïda Min 6 °C Max 12 °C
12
 Annaba Min 12 °C Max 21 °C
28
 Mascara Min 7 °C Max 15 °C
12
 Ouargla Min 11 °C Max 22 °C
28
 Oran Min 11 °C Max 18 °C
12
 Illizi Min 15 °C Max 30 °C
26
 Tindouf Min 12 °C Max 20 °C
30
 Khenchela Min 7 °C Max 13 °C
28
 Mila Min 10 °C Max 20 °C
30
 Ghardaïa Min 11 °C Max 18 °C
28
Accueil |Nationale |

DÉCÈS D'UNE JEUNE FEMME D'ENVENIMATION SCORPIONIQUE

La tutelle a achevé son enquête

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
La tutelle a achevé son enquête

«Composée de deux inspecteurs centraux du ministère de tutelle, cette commission présentera un rapport détaillé sur cette affaire au ministre de la Santé», a indiqué le directeur de la santé par intérim, Djamel Maâmeri.

Les raisons seront connues prochainement. L'affaire du décès à Ouargla d'une jeune femme d'envenimation scorpionique connaîtra des éclaircissements. La commission du ministère de la Santé, de la Population et de la réforme hospitalière (Msprh) chargée de mener une investigation sur les circonstances du décès a achevé sa mission d'enquête à Ouargla, selon des responsables du secteur de la santé. Cette affaire qui a soulevé une véritable polémique, suite à l'absence de moyens et de médecins qualifiés, a poussé la tutelle à réagir. «Composée de deux inspecteurs centraux du ministère de tutelle, cette commission présentera un rapport détaillé sur cette affaire au ministre de la Santé», a indiqué le directeur de la santé par intérim, Djamel Maâmeri. La commission a été dépêchée sur place mercredi dernier pour enquêter sur les raisons du décès. Selon le même responsable, les émissaires de la tutelle avaient rencontré durant leur mission les parties concernées dont les praticiens de l'établissement public hospitalier (EPH-Mohamed Boudiaf de Ouargla) qui ont été chargés du suivi médical de la victime, ainsi que des membres de sa famille. «La commission ministérielle a saisi cette opportunité pour inspecter les différents services de l'EPH-Mohamed Boudiaf, et de s'enquérir aussi des conditions de la prise en charge des patients au niveau de cette structure de santé», assure la même source.
Il y a lieu de rappeler que Aïcha Aouissat (enseignante universitaire) a été victime fin août dernier d'envenimation scorpionique à son domicile à Ouargla. Elle a été admise à l'EPH-Mohamed Boudiaf où elle a été hospitalisée et mise sous contrôle médical durant plus d'une semaine, avant de rendre l'âme du fait de complications de son état de santé. Un enfant (5 ans) est décédé également vendredi dans le même établissement de santé, suite à une piqûre de scorpion. C'est la deuxième victime en moins d'une semaine dans la ville de Ouargla, a-t-on signalé.
Il faut reconnaître que cette affaire a encore rajouté une couche sur le malaise qui frappe le secteur de la santé en Algérie. Malgré les réformes, le manque de moyens et de personnel médical qualifié se pose avec acuité à travers l'ensemble des établissements hospitaliers.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha