Prévisions pour le 17 Novembre 2018

 Adrar Min 15 °C Max 25 °C
30
 Laghouat Min 10 °C Max 18 °C
30
 Batna Min 5 °C Max 13 °C
28
 Biskra Min 12 °C Max 18 °C
12
 Tamanrasset Min 13 °C Max 25 °C
30
 Tlemcen Min 8 °C Max 16 °C
30
 Alger Min 12 °C Max 18 °C
30
 Saïda Min 7 °C Max 15 °C
30
 Annaba Min 12 °C Max 18 °C
47
 Mascara Min 10 °C Max 17 °C
30
 Ouargla Min 11 °C Max 16 °C
12
 Oran Min 12 °C Max 20 °C
30
 Illizi Min 18 °C Max 24 °C
30
 Tindouf Min 10 °C Max 22 °C
28
 Khenchela Min 6 °C Max 13 °C
28
 Mila Min 10 °C Max 17 °C
28
 Ghardaïa Min 11 °C Max 18 °C
28
Accueil |Nationale |

POURSUITE DES OPÉRATIONS DE RELOGEMENT À ANNABA

La bonne formule pour apaiser le front social

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
L'affichage des listes des ayants droit, ont été comme un remède pour les bénéficiairesL'affichage des listes des ayants droit, ont été comme un remède pour les bénéficiaires

Les opérations de relogement se suivent et se ressemblent à Annaba, dont l'amorce, le 28 août écoulé, a donné lieu à un apaisement sans précédent du front social.

Les efforts des responsables en charge du secteur de l'habitat à Annaba se conjuguent dans le temps et dans l'espace. Le constat renseigne sur la volonté de vouloir réussir la rentrée sociale dans cette wilaya où la contestation citoyenne était des années durant une préoccupation première. Cette année, la rentrée sociale s'annonce sous d'heureux auspices, notamment pour les demandeurs de logements sociaux. Le quota de 7 000 unités de ce segment d'habitations réservé au chef-lieu de la commune de Annaba, a permis à cette dernière de faire une rentrée sociale calme, voire satisfaisante. Annoncé par les pouvoirs locaux de la wilaya de Annaba, ce quota conséquent et l'affichage des listes des ayants droit, ont été comme un remède pour les bénéficiaires, qui, depuis août 2017, ont pris leur mal en patience. Car, bien que la remise des clés ait mis beaucoup de temps, le fait de se savoir bénéficiaire, leur a donné plus d'aise dans leur patience. Cette dernière, a été bien récompensée avec la remise des clés d'un premier quota de 576 logements à la nouvelle ville de Draâ Errich. Une opération marquée par l'assistance de l'Office de promotion et de gestion immobilière (Opgi). L'installation des premiers habitants de ce pôle urbain intégré a freiné toute équivoque quant aux rumeurs sur l'inachèvement des habitations de ce nouveau pôle urbain. «Nous ne pouvions pas reloger les 7 000 bénéficiaires en même temps, a fait savoir Abdelkrim Benchadi, DG de l'Opgi de Annaba. «Nous travaillons selon un calendrier et un programme. La première opération, a touché 576 bénéficiaires des neuf quartiers de la ville de Annaba», devait préciser notre interlocuteur. La deuxième opération a touché 3 340 familles occupant des habitations vétustes et menaçant ruine, les quartiers La Colonne, la Vieille ville, El Mahafeur et Sidi Brahim, entre autres. D'autres opérations suivront au fur et à mesure pour toucher l'ensemble des bénéficiaires, comme précisé par le DG de l'Opgi de Annaba, expliquant que toutes ces opérations s'inscrivent dans le cadre d'un programme global portant sur l'attribution de 7 000 unités sociales, dont l'objectif est d'améliorer les conditions de vie des citoyens évoluant sur des sites précaires», devait noter notre interlocuteur. Supervisant par lui-même les opérations de tirage au sort et de remise des clés, Abdelkrim Benchadi ne veut rien laisser au hasard, encore moins céder à l'anarchie. C'est pourquoi d'importants moyens humains ont été mobilisées sur le site de Draâ Errich où s'effectue la remise des clés aux bénéficiaires. Des moyens similaires ont également été mobilisés sur le site de Bouhdid, au chef-lieu de la commune de Annaba, au profit des bénéficiaires concernés par les procédures de destruction de leurs anciennes constructions illicites. Cette dernière, comme précisée par le wali de Annaba, lors de la réunion dédiée au dossier des 7 000 logements de la commune de Annaba: «Chaque bénéficiaire d'un logement social, parmi les occupants des constructions illicites, devra signer une décharge attestant la remise de son arrêté et des clés de son logement, puis devra assister à la démolition de sa construction anarchique». Une mesure, selon Mohamed Salamani qui devra freiner le phénomène de la réoccupation des mêmes taudis, par d'autres demandeurs fraudeurs. Et c'est là un coup de filet dans les clans de la mafia de la construction illicite à Annaba et dans toute la wilaya. Car, faut-il noter, le premier responsable de la wilaya de Annaba, a laissé entendre que cette mesure sera généralisée à travers toutes les communes où prolifèrent les constructions illicites. La démolition de celles-ci et toutes les baraques, est synonyme, selon le DG de l'Opgi de Annaba, d'éradication des bidonvilles du tissu urbain de toute la wilaya.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha