BÉJAÏA

encore un décès dans un barrage

Un jeune homme, âgé de 33 ans, est décédé, dans l'après-midi d'hier, des suites d'une noyade au niveau du barrage d'Ighil Emda, relevant de la commune de Kherrata.
N.K, originaire du village Djermouna (commune de Kherrata), ne savait pas que son geste pour se rafraîchir en cette journée caniculaire allait lui coûter la vie. Sa disparition a été signalée en début d'après-midi. Les plongeurs de la Protection civile ont réussi à repêcher le corps de la victime après une vaste opération de recherche.
Le corps a été acheminé à l'hôpital de Kherrata pour une autopsie.
C'est la deuxième victime enregistrée cette année, après celle du barrage de Tichy-Haff, à la fin du mois de juillet dernier, dans la commune de Bouhamza. Un jeune homme de 18 ans s'y était noyé.
La disparition de Y. Ch a été signalée à la Protection civile dont les plongeurs ont passé plusieurs heures à rechercher le corps de la victime, qui n'a été retrouvé que le lendemain, en dépit des moyens importants mobilisés.
Le non-respect de l'interdiction de baignade dans ce genre de retenue d'eau, a été souvent fatal. L'année dernière durant la même période, un autre jeune homme de 27 ans avait péri dans les mêmes circonstances.
La victime était originaire de la commune de Tamokra et résidant à Akbou. Un troisième noyé enregistré par la Protection civile au barrage de Tichy-Haf, était un jeune homme de 25 ans habitant le village Aït Kheyar dans la commune de Aït Maouche