DÉCÉDÉ, HIER, À L'HÔPITAL DE CONSTANTINE

Le wali de Mila enterré à Annaba

Le wali de Mila, Ahmed Zineddine Ahmouda, est décédé dimanche soir au Centre hospitalo-universitaire de Constantine, CHU-Benbadis. Ahmed Zineddine Ahmouda, âgé de 60 ans, a été admis d'urgence en fin d'après-midi pour un malaise cardiaque, a indiqué une source hospitalière.
Le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, a adressé ses «sincères condoléances» à la famille du défunt. Dans son message, Ouyahia a également partagé ses condoléances avec les cadres du ministère de l'Intérieur et, notamment le corps des walis de la République.
De son côté, le ministre de l'Intérieur s'est rendu, hier, au domicile mortuaire, à Annaba, pour présenter les condoléances du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, à la famille du défunt. Nouredine Bedoui a été à la tête du cortège funéraire, aux côtés des autorités civiles et militaires de Annaba et de plusieurs walis en poste à l'est du pays qui ont accompli la prière funéraire à la mosquée Zighoud Youcef. Diplômé de l'Ecole nationale d'administration, le défunt a occupé plusieurs postes de responsabilités, dont celle de secrétaire général de la wilaya de Sétif, avant d'être désigné wali de Mila en juillet 2017. Le défunt laisse une veuve et trois enfants.