DES PLUIES ORAGEUSES PRÉVUES AUJOURD'HUI AU SUD

L'automne bouscule l'été

Si cette atmosphère ambiante fait le bonheur de quelques vacanciers qui ont repris le chemin du travail ou encore pour les écoliers, on ne peut en dire autant de ceux qui ont pris leurs vacances en septembre dans l'espoir de pourchasser les dernières semaines de l'été, à la mer entre autres.

Il s'installe avant l'heure. L'automne débarque dès le début du mois en cours. Un fait surprenant dans la mesure où le climat nous a habitués ces dernières années à des températures beaucoup plus chaudes durant le mois de septembre. En effet, l'automne se faisait désirer et l'été ne pliait généralement bagage qu'à la fin du mois d'octobre. Certes, les températures ressenties ces jours-ci demeurent douces, mais ça finit par se rafraîchir dans la soirée. Les wilayas de l'ouest et du sud du pays, ont particulièrement été touchées ces derniers jours, par des pluies diluviennes et des rafales de vent. A Alger, le temps était cette semaine plutôt couvert, enregistrant parfois dans la nuit, de fortes averses accompagnées de brises fraîches. Si cette atmosphère ambiante fait le bonheur de quelques vacanciers qui ont repris le chemin du travail ou encore pour les écoliers, on ne peut en dire autant de ceux qui ont pris leurs vacances en septembre dans l'espoir de pourchasser les dernières semaines de l'été à la mer entre autres. Par ailleurs, selon les données météorologiques, la journée d'aujourd'hui sera marquée de pluies et d'orages pour les wilayas de Tindouf et Béchar. «Une activité pluvio-orageuse, accompagnée parfois de fortes averses de pluie a affecté à partir d'hier les wilayas de Tindouf et Béchar», a indiqué l'Office national de la météorologie dans un bulletin spécial. «Les cumuls estimés atteindront ou dépasseront localement 25 mm durant la validité du bulletin qui s'étale d'hier 15h00 à aujourd'hui 18h00», lit-on sur le BMS, qui prévoit des rafales de vents sous orages. On remarquera que cette année le temps se montre plutôt imprévisible. Nous avons d'ailleurs été témoins, pas plus tard qu'en juin dernier de ses caprices. Alors que l'été était attendu, les pluies torrentielles et parfois même la grêle étaient au rendez-vous de façon régulière. Et cela avait commencé dès le mois d'avril. Les régions de l'Ouest et du CentreOuest en ont particulièrement souffert, à l'image de des villes de Mostaganem, Relizane, Chlef, Aïn Defla, Sidi Bel Abbès, Mascara, Tiaret et Saïda. Et pour cause, ces désagréments climatiques avaient entraîné des inondations. Les dégâts étaient d'une telle importance que dans certaines localités, de nombreuses disparitions avaient été signalées.