Prévisions pour le 21 Septembre 2018

 Adrar Min 26 °C Max 38 °C
23
 Laghouat Min 16 °C Max 28 °C
34
 Batna Min 13 °C Max 23 °C
30
 Biskra Min 19 °C Max 32 °C
32
 Tamanrasset Min 20 °C Max 28 °C
30
 Tlemcen Min 17 °C Max 25 °C
32
 Alger Min 17 °C Max 26 °C
30
 Saïda Min 15 °C Max 25 °C
30
 Annaba Min 21 °C Max 26 °C
47
 Mascara Min 15 °C Max 26 °C
30
 Ouargla Min 24 °C Max 33 °C
30
 Oran Min 21 °C Max 25 °C
30
 Illizi Min 22 °C Max 35 °C
32
 Tindouf Min 24 °C Max 36 °C
34
 Khenchela Min 13 °C Max 22 °C
30
 Mila Min 17 °C Max 25 °C
39
 Ghardaïa Min 21 °C Max 30 °C
30
Accueil |Nationale |

BOUKHIAMA PROTESTE DEVANT LA SDE DE BÉJAÏA

"On veut du gaz de ville au village!"

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

La protestation intervient le jour même de l'interpellation du wali par le député indépendant Braham Benadji sur le programme de raccordement en gaz de ville dans la wilaya de Béjaïa.

Les habitants de villages de Boukhiama sont mécontents et impatients de voir leurs foyers raccordés en gaz de ville et en électricité. Cela fait quatre ans qu'ils attendent. Hier, ils ont protesté devant le siège de la SDE. Ils exigent la concrétisation des projets existants. Cette manifestation intervient le jour même de l'interpellation du wali de Béjaïa sur ce sujet par le député indépendant de Béjaïa, Braham Bennadji, qui demande l'achèvement du programme de raccordement en gaz de ville des différentes communes de la wilaya de Béjaïa.
«L'alimentation en gaz de ville demeure encore l'une des préoccupations majeures de la population de la wilaya de Béjaïa avec un taux de raccordement de 48% qui est le plus bas du pays, alors que la quasi-totalité des autres wilayas a atteint un taux se situant entre 80 et 100%», écrit le député, qui déplore la «non-concrétisation cinq ans après du programme de 50 000 foyers inscrits par l'état en 2010». Ce programme, qui n'a pas connu de début d'exécution en raison de l'insuffisance de l'enveloppe budgétaire, a suscité l'ire de la population, notamment celle de la daïra de Chemini, qui a investi la rue par des mouvements de protestations qui ont duré près de quatre mois. Cette fronde a poussé le gouvernement à «octroyer une rallonge budgétaire supplémentaire pour satisfaire 65 000 nouveaux foyers», ajoute le député qui regrette de «voir une année durant, que les chantiers soient subitement mis à l'arrêt, pour cause de non-paiement des entreprises, et ce depuis maintenant presque trois ans, laissant de nombreuses routes éventrées exposées aux intempéries causant des désagréments insupportables aux citoyens».
Le député Bannadji rappelle que la démarche qu'il a initiée, dès la fin du mois de juin, a abouti à l'octroi d'une enveloppe de 2500.000.000,00 DA par le gouvernement, permettant d'assainir les dettes des entreprises concernées, et les chantiers qui étaient à l'arrêt sont en cours de relance.
Une contrainte importante entrave présentement la concrétisation de ce programme.
Il s'agit de la conduite de transport de gaz Béjaïa - Béni Mansour d'une longueur totale de 97 km, mais dont seuls 91 km ont été réalisés, le tronçon restant, d'une consistance de 6 km, est bloqué par quatre oppositions. Cette contrainte a entièrement hypothéqué la concrétisation du programme de gaz de ville de la wilaya qui concerne un total de plus de 50.000 foyers répartis sur une vingtaine de communes, explique encore le député, qui sollicite l'intervention du wali à l'effet de «prendre toutes les mesures nécessaires pour mettre fin à ces oppositions illégales dans les plus brefs délais en vue de permettre l'achèvement des travaux de cet important programme de gaz de ville de la wilaya pour satisfaire les besoins de la population».

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha