Prévisions pour le 17 Decembre 2018

 Adrar Min 6 °C Max 21 °C
30
 Laghouat Min 5 °C Max 17 °C
32
 Batna Min 2 °C Max 11 °C
34
 Biskra Min 5 °C Max 21 °C
32
 Tamanrasset Min 6 °C Max 19 °C
32
 Tlemcen Min 7 °C Max 15 °C
34
 Alger Min 7 °C Max 17 °C
34
 Saïda Min 4 °C Max 13 °C
30
 Annaba Min 10 °C Max 17 °C
11
 Mascara Min 7 °C Max 17 °C
30
 Ouargla Min 7 °C Max 19 °C
32
 Oran Min 10 °C Max 18 °C
30
 Illizi Min 3 °C Max 21 °C
32
 Tindouf Min 7 °C Max 19 °C
28
 Khenchela Min 2 °C Max 12 °C
34
 Mila Min 6 °C Max 15 °C
30
 Ghardaïa Min 8 °C Max 19 °C
32
Accueil |Nationale |

ORAN

Les commerces polluants seront fermés

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Les commerces polluants seront fermés

«Toutes les opérations de nettoiement effectuées sont vouées à l'échec», a-t-on déploré.

La wilaya d'Oran vient de sommer la direction du commerce et l'Apc d'Oran de passer à des actions radicales en procédant aux fermetures systématiques et sans sommations des commerces polluants situés dans la rue principale du marché géant de Mdina Djedida. Une telle mesure a été décidée lors de la réunion tenue récemment ayant regroupé le wali d'Oran avec les cadres de la direction du commerce et ceux de l'Apc. Elle a été motivée par le constat faisant état de la dégradation du lieu commerçant pollué par la prolifération sidérante des différents détritus laissés sur place par des commerçants ayant désormais, raflé le titre de polluants, d'où la fermeture systématique de leurs commerces au moindre fait relevé par les agents de commerce, sommés, eux aussi, de ne pas lâcher prise en procédant à des sorties de contrôle de l'état des lieux.
Pour sa part, la commission Apw en charge de la santé, l'hygiène et de l'environnement tire la sonnette d'alarme en faisant état de la situation chaotique environnementale qui prévaut dans plusieurs communes de la wilaya, et très précisément dans la municipalité d'Oran, notamment dans ses entrailles. Dans leur rapport, les rédacteurs dudit document citent comme exemple con-
cret le quartier populaire de Cavaignac dont plusieurs coins et recoins sont transformés en réceptacles des déchets de tout acabit. «Toutes les opérations de nettoiement effectuées sont vouées à l'échec», a-t-on déploré, ajoutant que «les décharges sauvages reviennent en place juste après le nettoiement des lieux». Idem dans le marché de la Bastille tout comme dans le quartier de Saint-Pierre, Saint-Charles ou encore à Derb, Sidi El Houari, Plateau et tant d'autres cités.
Les rédacteurs du rapport plaident pour des actions répressives en mettant en place des taxes et des amendes forfaitaires à infliger contre les polluants. La prolifération des déchets ménagers et autres, n'est, selon la commission environnement près l'Apw d'Oran, pas l'apanage exclusif du citoyen. Les agents municipaux en charge de la collecte des ordures sont, eux aussi, mis à l'index, accusés de laxisme et de laisser-aller en se contentant de collecter les déchets des rues principales laissant les coins et recoins des entrailles de la ville envahis par toutes les formes de rejets ménagers. Dans le passé récemment, l'on a songé à mettre en place un schéma directeur de gestion des déchets ménagers et une nomenclature des unités génératrices de déchets spéciaux conforme aux besoins de la ville.
Cette initiative s'est inscrite dans le cadre d'une opération portant sur la mise en oeuvre d'un plan de gestion des déchets de toute la wilaya d'Oran. Elle intervient en application des instructions ministérielles visant le traitement et la gestion des déchets ménagers et spéciaux. La phase de diagnostic a été achevée pour la commune d'Oran. Ce qui permettra de passer à l'étape des consultations permettant au bureau d'études de recueillir les informations nécessaires pour un programme de collecte efficient, déterminant les quantités, points et moyens requis pour la gestion des déchets ménagers. Un comité de suivi, composé des différents intervenants dont les directions de l'environnement et de la Protection civile, devant valider le plan de gestion dont l'élaboration reviendra à un bureau d'études spécialisé. Les différentes phases préparatoires de cette opération, la mission de chaque partie, l'alimentation des banques de données, l'étude comparative, l'analyse et la synthèse et enfin la présentation du nouveau schéma-directeur de ce projet devaient être finalisés. Celle-ci sera à même de déterminer les failles du système de collecte et la répartition des moyens mis à contribution. Notons que, la ville se débat avec ses 12 000 jusqu'à 16 000 tonnes de déchets par jour qui doivent être collectés.
Mais, face aux moyens dont dispose le service d'hygiène de la commune, la capacité réelle de traitement reste en deçà des besoins. Par ailleurs, le plan de gestion concernera notamment le recensement des installations générant des déchets spéciaux à haute toxicité (tanneries, corps gras, méthanol, transformateurs, peintures et autres). À ce titre, la nomenclature des déchets spéciaux recensés, avait permis aux concernés de remplir une fiche de déclaration obligatoire sur la nature des déchets générés par leurs unités de production. Au jour d'aujourd'hui, aucune suite n'a été donnée!

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha