Prévisions pour le 18 Octobre 2018

 Adrar Min 17 °C Max 29 °C
32
 Laghouat Min 11 °C Max 20 °C
32
 Batna Min 11 °C Max 17 °C
11
 Biskra Min 15 °C Max 24 °C
30
 Tamanrasset Min 18 °C Max 30 °C
30
 Tlemcen Min 8 °C Max 18 °C
11
 Alger Min 15 °C Max 22 °C
11
 Saïda Min 9 °C Max 22 °C
39
 Annaba Min 18 °C Max 22 °C
47
 Mascara Min 11 °C Max 23 °C
39
 Ouargla Min 16 °C Max 26 °C
32
 Oran Min 14 °C Max 24 °C
39
 Illizi Min 19 °C Max 32 °C
32
 Tindouf Min 16 °C Max 28 °C
23
 Khenchela Min 12 °C Max 18 °C
39
 Mila Min 14 °C Max 21 °C
11
 Ghardaïa Min 13 °C Max 23 °C
32
Accueil |Nationale |

DERNIER RAPPORT DU DÉPARTEMENT D'ÉTAT SUR LE TERRORISME

Washington appuie Alger

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
L'Algérie maintient une pression continue sur les groupes terroristesL'Algérie maintient une pression continue sur les groupes terroristes

Le rapport prend en compte dans ce contexte «le recours accru aux technologies avancées en matière de surveillance aérienne».

Dans un rapport du département d'Etat américain, l'Algérie est considérée comme un pays qui mène une lutte significative contre le terrorisme. Dans son document, l'administration américaine souligne que durant l'année 2017, «l'Algérie a intensifié ses opérations de sécurisation de ses frontières, maintenant la pression sur les groupes terroristes opérant dans la région». Le département d'Etat qui souligne dans ce rapport qui traite de la lutte antiterroriste dans le monde, affirme également: «L'Algérie a poursuivi des efforts significatifs pour prévenir l'activité terroriste à l'intérieur de ses frontières.» La lecture du rapport fait à Washington par le coordonnateur pour la lutte antiterroriste au département d'Etat, l'ambassadeur, Nathan Sales, a pris en considération les nombreux bilans de la lutte contre le terrorisme réalisés par l'Armée nationale populaire et établis par le ministère de la Défense nationale. A ce propos, il est indiqué que l'Algérie maintient une pression continue sur les groupes terroristes et enregistre des résultats probants. Cette lutte significative, selon le rapport, menée par l'Algérie s'appuie certainement sur un constat affirmatif et indéniable des experts et des analystes spécialisés en sécurité, dont le rapport soutient que «les forces armées algériennes sont parvenues à neutraliser ces groupes extrémistes, s'imposant comme un rempart contre le terrorisme dans la région». Dans le constat, le rapport ne manquera pas de faire remarquer que «les pertes subies par les groupes extrémistes ont permis de réduire la capacité de nuisance des groupes terroristes». Le même rapport signé par le bureau du contre-terrorisme du département d'Etat pour le Congrès, relève également que «la sécurité des frontières est restée une priorité de premier plan, notamment pour se garantir la sécurité des frontières et de lutter contre l'infiltration de terroristes venant de pays voisins». Plusieurs opérations dans ce sens ont été menées par L'ANP qui a su, grâce à son expérience incontestable, se prémunir de cette menace, mais pas seulement, puisque ses interventions ont été conclues par des bilans satisfaisants. D'ailleurs, le rapport du département d'Etat américain, a jugé nécessaire de distinguer ces opérations de coordination entre les différents corps de sécurité concernés, mais aussi entre «les éléments de la douane algérienne et tunisienne le long des frontières communes». A cela s'ajoute la mobilisation des forces de l'ANP avec un effectif supplémentaire au niveau de la bande frontalière algéro-libyenne. Une stratégie qui a permis, à ne pas en douter, de repousser des tentatives d'acte, terroristes et des infiltrations. Le rapport prend en compte dans ce contexte «le renforcement de la surveillance sur les frontières», mais aussi «le recours accru aux technologies avancées en matière de surveillance aérienne». Le document note dans ce sens que «tous les postes frontaliers en Algérie ont accès aux bases de données d'Interpol». Le document du département d'Etat américain salue la position de l'Algérie quant à la lutte contre le terrorisme soulignant: «Bien qu'elle ne fasse pas partie de la coalition internationale contre le groupe terroriste Daesh, l'Algérie a soutenu activement en 2017 les efforts visant à contrer la menace du groupe terroriste autoproclamé Organisation de l'Etat islamique à travers les programmes de renforcement des capacités des pays voisins et la coprésidence du groupe de travail sur le renforcement des capacités de lutte contre le terrorisme en Afrique de l'Ouest». Une reconnaissance qui s'oriente vers «l'action menée par les forces armées et les différents services de sécurité, en matière de contre-espionnage, d'enquêtes, de sécurisation des frontières et aussi de réponse aux crises», constatant que «le ministère de la Défense nationale a fourni des rapports en temps opportun sur les saisies d'armes et de drogue, ainsi que sur les opérations d'élimination de terroristes».

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha