Prévisions pour le 20 Octobre 2018

 Adrar Min 18 °C Max 28 °C
28
 Laghouat Min 10 °C Max 21 °C
30
 Batna Min 9 °C Max 22 °C
30
 Biskra Min 15 °C Max 27 °C
30
 Tamanrasset Min 18 °C Max 31 °C
30
 Tlemcen Min 10 °C Max 23 °C
39
 Alger Min 15 °C Max 26 °C
32
 Saïda Min 13 °C Max 25 °C
23
 Annaba Min 17 °C Max 23 °C
28
 Mascara Min 10 °C Max 26 °C
32
 Ouargla Min 15 °C Max 28 °C
30
 Oran Min 17 °C Max 27 °C
30
 Illizi Min 20 °C Max 36 °C
28
 Tindouf Min 13 °C Max 26 °C
32
 Khenchela Min 8 °C Max 20 °C
30
 Mila Min 13 °C Max 22 °C
28
 Ghardaïa Min 14 °C Max 24 °C
30
Accueil |Nationale |

L'ANNÉE PÉDAGOGIQUE PROLONGÉE JUSQU'À DÉCEMBRE ET LES EXAMENS EN JANVIER

Médecins résidents: leur avenir est sauvé!

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Médecins résidents: leur avenir est sauvé!

Les résidents de 1ère année ainsi que ceux des années intermédiaires sont satisfaits par ce nouveau calendrier qui les empêche de perdre une année. Ce n'est toutefois pas le cas des «recalés» de l'examen du Dems...

Clap de fin sur le mauvais feuilleton des médecins résidents! Après plus de huit mois de grève, l'année blanche a miraculeusement été évitée. L'avenir de milliers de futurs spécialistes a été sauvé! En effet, après l'annonce du ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Tahar Hadjar, du prolongement de l'année universitaire, les modalités de cette prolongation ont été révélées.
La période d'enseignement de rattrapage et les dates d'examen des médecins résidents ont été fixées lors d'une réunion des présidents des Comités pédagogiques régionaux de spécialités (Cprs) et les doyens des facultés des sciences médicales, présidées par le ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Tahar Hadjar. Au cours de cette rencontre, le ministre «a instruit l'ensemble des responsables de la nécessité de trouver une solution pédagogique pour la prise en charge des doléances des résidents, tout en rappelant la réglementation en vigueur», précise le département de Hadjar.
«Après un riche débat et suite à un large consensus, et en ce qui concerne l'examen national pour la 1re année du résidanat, la période d'enseignement de rattrapage a été fixée du mois d'octobre 2018 à janvier 2019», ajoute la même source. «Les étudiants concernés par cet examen sont les résidents dont l'année pédagogique est déjà validée ainsi que ceux qui l'auront validée après les enseignements théorique et pratique de rattrapage programmés par le Cprs», explique le ministère. «La session normale aura lieu en janvier/février 2019 et la session de rattrapage, quant à elle, est programmée en février/mars 2019», est-il précisé.
Pour le passage en deuxième année, seuls les résidents ayant été déclarés admis lors de l'examen national de 1ère année du résidanat sont concernés. Quant à la période d'enseignement, elle a été fixée du mois d'avril au mois de juillet 2019, note le communiqué. Pour ce qui est des dates des examens, «la session normale a été programmée en septembre 2019 et la session de rattrapage a été fixée en octobre 2019», indique le ministère Le même dispositif appliqué à la 1ère année a été également retenu pour l'ensemble des années intermédiaires (deux périodes d'enseignement sont programmées: d'octobre 2018 jusqu'à janvier 2019 et d'avril 2019 jusqu'à juillet 2019).
Les résidents de 1 ère année ainsi que ceux des années intermédiaires sont satisfaits par ce nouveau calendrier qui les empêche de perde une année. Ce n'est toutefois pas le cas des «recalés» de l'examen national du Diplôme d'enseignement médical spécialisé (Dems). Comme annoncés au courant de la semaine dernière par Hadjar, ils n'auront pas le droit à une session de rattrapage. Ils devront attendre le mois de février prochain pour pouvoir refaire leur examen, et ce sera en candidat libre.
L'organisation du Dems est fixée ainsi: la session normale (février-mars 2019) et la session de rattrapage (mars-avril 2019). Pis encore, certains de ces recalés seront exclus des services et ne pourront pas continuer d'exercer en tant que médecins résidents. «Cela dépendra de l'appréciation des chefs de service», nous révèle une source proche du dossier.
Une situation qui a provoqué le courroux des médecins en fin de cycle. Ils menacent de reprendre le chemin de la protestation...

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha