Prévisions pour le 17 Novembre 2018

 Adrar Min 15 °C Max 25 °C
30
 Laghouat Min 10 °C Max 18 °C
30
 Batna Min 5 °C Max 13 °C
28
 Biskra Min 12 °C Max 18 °C
12
 Tamanrasset Min 13 °C Max 25 °C
30
 Tlemcen Min 8 °C Max 16 °C
30
 Alger Min 12 °C Max 18 °C
30
 Saïda Min 7 °C Max 15 °C
30
 Annaba Min 12 °C Max 18 °C
47
 Mascara Min 10 °C Max 17 °C
30
 Ouargla Min 11 °C Max 16 °C
12
 Oran Min 12 °C Max 20 °C
30
 Illizi Min 18 °C Max 24 °C
30
 Tindouf Min 10 °C Max 22 °C
28
 Khenchela Min 6 °C Max 13 °C
28
 Mila Min 10 °C Max 17 °C
28
 Ghardaïa Min 11 °C Max 18 °C
28
Accueil |Nationale |

GROUPE DE LA CONTINUITÉ POUR LA STABILITÉ ET LA RÉFORME

17 partis donnent leur quitus

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Plusieurs chefs de micro-partis ont marqué leur présence hier à la rencontre organisée à l'hôtel El DjazairPlusieurs chefs de micro-partis ont marqué leur présence hier à la rencontre organisée à l'hôtel El Djazair

«L'Algérie a besoin de nous aujourd'hui.»

Conviés par Kamel Bensalem, secrétaire général du Parti du renouveau national (PRA), plusieurs chefs de micro-partis ont marqué leur présence hier à la rencontre organisée à l'hôtel El Djazaïr. Lors de son intervention, le SG du PRA, a en fait indiqué: «Notre responsabilité en tant que partis agréés est grande, d'autant plus que l'Algérie passe par une période très sensible et charnière.» Pour l'intervenant «l' Algérie est ciblée par des manoeuvres extérieures à l'exemple de l'acheminement des tonnes de cannabis provenant du Maroc, des menaces du maréchal Haftar et les récentes déclarations de Bernard Bajolet l'ancien ambassadeur de France à Alger». «L'Algérie a besoin de nous aujourd'hui», a-t-il indiqué. Il a souligné que «des sorties sur le terrain pour expliciter le programme du groupe de la continuité pour la stabilité et la réforme, sont prévues.» Dans son allocution, Belkacem Sahli, président du l' ANR, dira que «pas moins de 17 partis ont adhéré à l'initiative du groupe de la continuité pour la stabilité et la réforme créée en août 2017». «Une rencontre entre les partis ayant soutenu l'appel du président de la République à instituer un front populaire solide et ceux ayant adhéré au groupe de la continuité pour la stabilité et la réforme sera organisée prochainement», a-t-on indiqué. Le chef de l' ANR, qui a rappelé qu'«ils ont déjà appelé le président Bouteflika à rempiler pour un autre mandat», a estimé que «la constitution dudit groupe n'était pas une chose facile». Le même intervenant, qui refuse que son groupe soit considéré comme un «conglomérat de micro-partis», a fait savoir que «ce groupe des (15+2)partis est fort de plus d'un million de voix obtenues aux dernières législatives, ses 3000 élus locaux et ses 25 députés, ce qui lui permet de se classer en troisième position à l'APN après les groupes parlementaires du FLN et du RND». «On n'est pas des micro-partis», a-t-il insisté, en appuyant: «L'opposition ne dispose pas d'alternative. Elle se cache derrière la candidature ou non à la prochaine présidentielle du chef de l'Etat et elle est incapable de lancer le débat sur la présidentielle de 2019», a-t-il fait remarquer. «Amorcer le débat autour de ce rendez-vous électoral important est l'un des objectifs de la création dudit groupe», d'après l'ex-secrétaire d'Etat auprès du ministère des Affaires étrangères. Le secrétaire général du FLN, Djamel Ould Abbès et le patron de la Centrale syndicale (Ugta), Abdelmadjid Sidi Saïd se sont fait représenter à cette réunion. Le président de la coordination nationale de soutien au programme du président de la République, Zerkaoui Nasreddine, a été également présent à cette rencontre. Ce dernier indique «qu'après avoir plébiscité la Charte pour la paix et la Réconciliation nationale, appuyé la concorde civile, le peuple algérien répondra favorablement à l'appel du chef de l'Etat à constituer un front populaire solide». Par ailleurs, Fatma-Zohra Bousbaâ, présidente de l'Organisation nationale de la promotion pour la culture de la paix (Onpsp), le représentant du Mouvement national des travailleurs algériens, le chef du Parti de l'Union pour le rassemblement national, les représentants du Parti pour la solidarité et le développement, du parti El Karama, du Mouvement national pour l'équité et cheikh Ali Aya ont également participé à cette rencontre. Enfin, plusieurs partis manquaient à l'appel hier.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha