Prévisions pour le 24 Octobre 2018

 Adrar Min 22 °C Max 30 °C
30
 Laghouat Min 7 °C Max 19 °C
32
 Batna Min 8 °C Max 15 °C
28
 Biskra Min 13 °C Max 26 °C
32
 Tamanrasset Min 18 °C Max 30 °C
30
 Tlemcen Min 10 °C Max 18 °C
32
 Alger Min 14 °C Max 22 °C
30
 Saïda Min 7 °C Max 19 °C
32
 Annaba Min 17 °C Max 22 °C
30
 Mascara Min 9 °C Max 20 °C
32
 Ouargla Min 13 °C Max 22 °C
32
 Oran Min 16 °C Max 23 °C
32
 Illizi Min 15 °C Max 23 °C
28
 Tindouf Min 15 °C Max 26 °C
34
 Khenchela Min 8 °C Max 15 °C
28
 Mila Min 12 °C Max 18 °C
28
 Ghardaïa Min 11 °C Max 21 °C
32
Accueil |Nationale |

BATAILLE DE L'INFORMATION

Le nouveau front de l'armée

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Raffermir le système de l'information et de la communication au sein de l'arméeRaffermir le système de l'information et de la communication au sein de l'armée

En raffermissant son système de communication avec l'inauguration d'une école supérieure de l'information, l'Armée affiche sa ferme détermination de se mettre à l'abri des risques de manipulation qu'impose actuellement le phénomène de la globalisation.

L'Armée nationale populaire (ANP) continue sa mue. Elle avance doucement, mais sûrement vers le professionnalisme.
L'institution militaire qui bénéficie d'un budget à la hauteur de sa lourde tâche, tient à l'utiliser à bon escient et à se développer davantage afin d'assurer efficacement son double rôle de gardien de la sécurité et la stabilité du pays et défenseur de la souveraineté. Cette démarche visant le développement n'a pas manqué d'être largement exposée dans l'édito du dernier numéro d'El Djeich, la voix officielle de l'ANP. Dans cette vitrine idéologique de la revue, l'auteur a souligné l'intérêt extrême qu'accorde le président de la République, chef suprême des forces armées, à la dotation de l'ANP de «toutes les capacités et moyens humains et matériels lui permettant d'aller de l'avant dans l'acquisition des facteurs de puissance et, par là, de s'acquitter des nobles missions constitutionnelles qui lui sont assignées». Il est revenu sur la stratégie globale de l'institution ayant pour finalité l'amélioration des capacités de ses formations de combat afin de hisser les militaires aux plus hauts niveaux. Il en veut pour preuve, les multiples exercices de combats exécutés dernièrement et qui simulent les conditions véritables de la bataille. Et à ce propos, l'accent est mis sur les efforts permanents déployés par le chef d'état-major, Ahmed Gaïd Salah qui veille à superviser, personnellement, le déroulement des multiples manoeuvres tactiques et exercices démonstratifs exécutés par les différentes formations et unités de l'ANP. Le général de corps d'armée a d'ailleurs, à maintes reprises, reconnu que les «efforts déployés dans nombre de domaines ont porté leurs fruits et démontré le haut niveau de complémentarité et de cohésion existant entre les différentes formations de l'ANP». Cette maîtrise, à différents niveaux, de la planification, de l'organisation et de la tactique militaire et des systèmes d'armes et des équipements développés utilisés, traduit «l'efficacité du système de formation de l'ANP», a assuré l'éditorialiste qui ne manquera pas d'affirmer, juste après, que «le développement du corps de bataille de nos forces armées exige que l'on accorde à la formation un intérêt particulier». Cet intérêt s'est manifesté avec l'inauguration, ces derniers jours de l'Ecole supérieure militaire de l'information et de la communication. Ainsi, l'ANP vise à promouvoir sa communication afin «d'interagir avec son environnement, d'avoir une bonne lecture des événements et de leurs développements et de jouer son rôle avec professionnalisme au niveau des différentes structures et unités de l'ANP». En marge de la cérémonie d'inauguration du nouvel établissement de formation le 27 septembre dernier à Sidi Fredj, le général Ahmed Gaïd Salah a expliqué l'importance capitale de l'outil de communication qui va permettre non seulement de «booster le moral des troupes et de faire régner un climat de travail adéquat capable de garantir l'aboutissement des efforts opérationnels», mais il sera aussi «un système efficient de communication avec l'opinion publique nationale et mondiale. Une communication qui s'articule intrinsèquement sur la crédibilité et la responsabilité et qui s'adapte aux enjeux actuels dans notre espace régional et international». En fait, il semble bien que l'ANP ait décidé de se mettre à l'abri des risques de manipulation qu'impose actuellement le phénomène de la globalisation. D'ailleurs, le chef d'état-major fera part de ce défi «étant pleinement conscient de l'importance majeure que revêtent l'information et la communication dans les armé et les guerres modernes, et avec l'avènement de la révolution de l'information et des télécommunications dans le monde, et partant de notre intime conviction de l'importance, plutôt du devoir de relever les défis imposés par le phénomène de la mondialisation qui vise à manipuler l'opinion publique mondiale et à la modeler selon une seule vision économique, sociale et culturelle où s'effondrent les particularités et les fondements de l'identité nationale des peuples, nous avons oeuvré tout au long de ces dernières années à raffermir le système de l'information et de la communication au sein de l'Armée».

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha