Prévisions pour le 0 0000

 Adrar Min °C Max °C
 Laghouat Min °C Max °C
 Batna Min °C Max °C
 Biskra Min °C Max °C
 Tamanrasset Min °C Max °C
 Tlemcen Min °C Max °C
 Alger Min °C Max °C
 Saïda Min °C Max °C
 Annaba Min °C Max °C
 Mascara Min °C Max °C
 Ouargla Min °C Max °C
 Oran Min °C Max °C
 Illizi Min °C Max °C
 Tindouf Min °C Max °C
 Khenchela Min °C Max °C
 Mila Min °C Max °C
 Ghardaïa Min °C Max °C
Accueil |Nationale |

ENCORE UN AUTRE ACTE GRAVE DE L'INTOLÉRANCE

La tombe du père de Kamel Daoud profanée

Taille du texte : Decrease font Enlarge font

L'écrivain Kamel Daoud a été choqué et consterné quand il a appris avant-hier, que la tombe de son propre père a été vandalisée et détruite.
«On vient de détruire la tombe de mon père. Le jour de l'anniversaire de sa mort. Et avec lui d'autres tombes à Mesra. Mon village», a écrit Kamel Daoud sur son compte Twitter. «La peste se propage. Ce pays plonge», a dénoncé l'auteur de «Meursault, contre-enquête».
Kamel Daoud n'a pas dévoilé les circonstances dans lesquelles cette destruction des tombes de son village natal est intervenue. Il est clair que les auteurs de cet acte veulent atteindre Kamel Daoud pour ses idées et ses positions intellectuelles. Le fait est grave, l'alerte est encore une fois donnée: l'Etat, la société civile et les intellectuels doivent se secouer face à la grave dérive islamiste qui a affecté notre pays depuis ces dernières années. Le danger est réel. La profanation de la tombe du père de l'écrivain Kamel Daoud et les assauts répétés menés contre la statue de Aïn El Fouara à Sétif ne sont que les signes avant-coureurs d'un drame qui guette l'Algérie. L'heure est grave.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha