Prévisions pour le 17 Novembre 2018

 Adrar Min 15 °C Max 23 °C
30
 Laghouat Min 8 °C Max 16 °C
30
 Batna Min 3 °C Max 13 °C
11
 Biskra Min 12 °C Max 18 °C
12
 Tamanrasset Min 13 °C Max 25 °C
30
 Tlemcen Min 9 °C Max 16 °C
30
 Alger Min 11 °C Max 19 °C
30
 Saïda Min 7 °C Max 16 °C
30
 Annaba Min 12 °C Max 17 °C
39
 Mascara Min 10 °C Max 17 °C
30
 Ouargla Min 11 °C Max 17 °C
30
 Oran Min 12 °C Max 20 °C
30
 Illizi Min 16 °C Max 24 °C
30
 Tindouf Min 9 °C Max 21 °C
30
 Khenchela Min 6 °C Max 13 °C
28
 Mila Min 10 °C Max 18 °C
28
 Ghardaïa Min 10 °C Max 18 °C
30
Accueil |Nationale |

LA CRISE DE L'APN S'ORIENTE VERS SON DÉNOUEMENT

La dernier épisode du feuilleton

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Retrait de confiance au président de l'APNRetrait de confiance au président de l'APN

La réunion de la commission juridique, administrative et des libertés se tiendra aujourd'hui au siège de l' assemblée.

Après près de trois semaines de bras de fer entre le président de l'APN et les députés de la majorité, ces derniers sont passés à l'acte, décidé d'appliquer la réglementation et déclaré Saïd Bouhadja en situation d'incapacité. En effet, à l'issue de leur réunion extraordinaire, les neuf vice-présidents de l'Assemblée populaire nationale, composant le bureau de l'APN, ont déclaré hier, «la vacance du poste de président de l'Assemblée» en raison de «l'incapacité» du président de cette institution, Saïd Bouhadja. Dans le sillage de cette crise qui vient de boucler sa troisième semaine, les députés contestataires estimaient que «le règlement intérieur confère au bureau de l'Assemblée les prérogatives de déclarer la vacance de la présidence de l' Assemblée par suite non pas d'incapacité, mais d'incompatibilité», qui serait selon eux «flagrante». Et pour cause, la réunion a été présidée par le député le plus âgé de l'Assemblée, en l'occurrence El Hadj Laib. Il en est sorti la saisine de la commission des affaires juridiques, administratives et des libertés en vue d'élaborer un rapport confirmant la vacance et le soumettre en séance plénière à l'adoption de la majorité des membres de l'APN.
Cette commission se réunira aujourd'hui au siège de l'Assemblée. Les députés se sont référés à l'article 10 du règlement intérieur de la chambre basse.
L'article en question, stipule qu' «en cas de vacance de la présidence de l'APN par suite de démission, d'incapacité ou d'incompatibilité ou de décès, il est procédé à l'élection du président de l'APN suivant les mêmes modalités prévues par le présent règlement intérieur dans un délai maximum de quinze (15) jours à compter de la déclaration de la vacance».
Il est également précisé que le bureau de l'APN «se réunit obligatoirement pour constater la vacance et saisir la commission chargée des affaires juridiques». Cette dernière élabore un rapport constatant la vacance et le soumet en séance plénière à l'adoption de la majorité des membres de l'Assemblée.
Dans ce cas, «l'opération de l'élection est dirigée par le doyen des vice-présidents non candidat assisté des deux plus jeunes membres de l'Assemblée populaire nationale». Dans une déclaration à la presse, le président du groupe parlementaire du MPA, Berbara Cheikh a indiqué que la vacance du poste du président de l'Assemblée a été déclarée par suite de l'incapacité de son président, car la majorité des députés refuse de continuer à travailler avec Saïd Bouhadja.La déclaration de vacance de la présidence de l' APN est une autre étape franchie dans le plan de destitution de Saïd Bouhadja.
Après le retrait de confiance, signé par les députés de la majorité(FLN, RND, MPA, les indépendants et TAJ), son parti, le FLN lui a retiré la couverture politique et compte le traduire devant la commission de discipline. Il faut noter également que le siège de l'Assemblée a été cadenassé depuis mardi dernier pour empêcher Saïd Bouhadja d'y accéder.
Les députés ont changé les serrures des bureaux du cinquième étage de l'édifice de Zighoud Youcef pour accentuer la pression sur Bouhadja et le pousser à la porte. Il est à rappeler que des députés frondeurs des cinq groupes parlementaires, signataires de la motion de retrait de confiance du président de l'APN ont poursuivi hier leur sit-in à l'intérieur de l'hémicycle pour éviter d'éventuels débordements.
Enfin, devant le refus obstiné du président de l'APN de démissionner, les présidents des cinq groupes parlementaires de la majorité ont annoncé le gel de toutes les activités des structures de l'APN jusqu'à satisfaction de leur revendication. Au total, 351 députés auraient signé une motion de retrait de confiance au président de l'APN.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha