Prévisions pour le 15 Novembre 2018

 Adrar Min 10 °C Max 23 °C
32
 Laghouat Min 9 °C Max 15 °C
28
 Batna Min 5 °C Max 17 °C
30
 Biskra Min 16 °C Max 23 °C
23
 Tamanrasset Min 12 °C Max 25 °C
30
 Tlemcen Min 8 °C Max 15 °C
30
 Alger Min 13 °C Max 20 °C
30
 Saïda Min 9 °C Max 16 °C
30
 Annaba Min 12 °C Max 20 °C
28
 Mascara Min 10 °C Max 17 °C
39
 Ouargla Min 15 °C Max 26 °C
32
 Oran Min 12 °C Max 21 °C
39
 Illizi Min 13 °C Max 30 °C
32
 Tindouf Min 12 °C Max 22 °C
32
 Khenchela Min 6 °C Max 16 °C
30
 Mila Min 10 °C Max 20 °C
12
 Ghardaïa Min 11 °C Max 19 °C
32
Accueil |Nationale |

À L'APPROCHE DU MAWLID ENNABAOUI

Les pétards se vendent sur le Net!

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Certains marchands de ces produits,  installent leurs articles au milieu des ruesCertains marchands de ces produits, installent leurs articles au milieu des rues

La rupture des stocks pour de nombreux produits pyrotechniques, ne semble pas déranger les jeunes, puisqu'ils peuvent s'en procurer via un simple clic..

Les drames liés aux pétards surgissent à chaque fête. Hallucinante, la quantité considérable, que les services de sécurité saisissent à chaque approche d'une fête, nationale ou religieuse. Pourtant strictement interdits à l'importation, les produits pyrotechniques continuent de faire l'objet de saisie au niveau des frontières terrestres Est et Ouest du pays. Les chiffres, avancés par le directeur général des douanes, Farouk Bahamid, mercredi dernier à Alger viennent confirmer cette thèse. Intervenant devant la commission des finances et du budget à l'Assemblée populaire nationale (APN), dans le cadre de l'examen du projet de loi de finances (PLF) 2019, Farouk Bahamid a présenté les plus importantes actions initiées par la direction des douanes au cours des 10 premiers mois de 2018, notamment des chiffres sur le volume de saisies et les opérations de lutte contre la contrebande. «62.499.814 unités de produits pyrotechniques ont été saisies durant les premiers mois de l'année en cours, en hausse par rapport aux neuf premiers mois de l'année 2017 (189.803 unités,)», selon le même responsable. Ce dernier, a estimé que les efforts se poursuivent pour lutter contre la contrefaçon et la contrebande qui ruinent l'économie nationale. Chaque année des millions d'unités de pétards sont saisis! A chaque fois que l'occasion se présente, ces produits nocifs, inondent le marché informel. Certains marchands de ces produits, installent leurs articles au milieu des rues, à la sortie des écoles, sur les trottoirs... Ils occupent la place publique. Ils nous donnent l'impression qu'ils défient les services de sécurité. A la veille de la célébration de la fête du Mawlid Ennabaoui, une tradition ancrée dans l'esprit du peuple algérien, on constate, une rupture des stocks pour de nombreux produits pyrotechniques. Cette année, fera-t-elle l'exception-t-elle? Cette occasion se profilera sans pétards? Pas si sûr. Si ces produits ne sont pas disponibles sur le marché, ils le sont sur Internet. Comme toute autre marchandise, y compris la livraison. Dans ce même sillage, il est important de préciser, que les jeunes Algériens ont pour coutume d'allumer des feux d'artifice, fumigènes et des pétards à l'approche des fêtes, qui blessent des centaines de personnes et font parfois des morts... Les services d'hospitalisation d'urgence, sont souvent submergés par des personnes grièvement blessées, souffrant de brûlures, de lésions aux mains, aux oreilles (surdité) et aux yeux. Le plus dramatique, est que la majorité des victimes sont des enfants en bas âge et adolescents. Ces produits, cachent derrière leur aspect festif, un réel danger, parfois mortel. Les pétards et autres fumigènes sont avant tout des objets «explosifs». Pourtant, les plus dangereux interdits à la vente, ne sont pas disponibles sur le marché algérien. Il reste, à signaler qu'il n' y a aucun contrôle sur Internet, ce qui permet leur procuration via un simple clic. Dans ce même cadre et afin d'éviter le pire, une campagne nationale de sensibilisation, quant aux dangers des produits pyrotechniques sur la santé des enfants, a été lancée par le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, impliquant d'autres secteurs et ciblant notamment les parents. Placée sous le slogan «des dinars en fumée et des vies en danger», cette campagne, qui prendra fin le 18 novembre, est dictée par la célébration de la fête du Mawlid Ennabaoui, le 20 novembre, durant laquelle l'utilisation de ces produits prohibés atteint son paroxysme, avec son lot d'accidents corporels, aux conséquences parfois graves et irréversibles, voire mortelles.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha