Prévisions pour le 19 Novembre 2018

 Adrar Min 15 °C Max 22 °C
26
 Laghouat Min 9 °C Max 17 °C
26
 Batna Min 6 °C Max 13 °C
39
 Biskra Min 11 °C Max 17 °C
28
 Tamanrasset Min 13 °C Max 25 °C
28
 Tlemcen Min 7 °C Max 12 °C
11
 Alger Min 13 °C Max 19 °C
39
 Saïda Min 6 °C Max 13 °C
12
 Annaba Min 11 °C Max 21 °C
30
 Mascara Min 8 °C Max 15 °C
12
 Ouargla Min 11 °C Max 23 °C
28
 Oran Min 11 °C Max 18 °C
11
 Illizi Min 14 °C Max 28 °C
28
 Tindouf Min 12 °C Max 19 °C
30
 Khenchela Min 5 °C Max 13 °C
28
 Mila Min 10 °C Max 19 °C
30
 Ghardaïa Min 11 °C Max 18 °C
26
Accueil |Nationale |

EN S'EXPOSANT AUX USA, EN FRANCE, AU QATAR ET EN MAURITANIE

Le produit algérien fait son "show"

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Le produit algérien fait son

Les produits algériens ont fait fureur. Plusieurs contrats ont été signés durant ces participations. Le «Made in bladi» apprend à draguer...

Enfin! Entreprises et autorités ont compris l'importance de promouvoir les produits algériens à l'étranger s'ils veulent réaliser le rêve de... l'exportation. En effet, ces derniers mois, le «Made in bladi» est en train de faire son «show» en s'exposant à travers les quatre coins de la planète. Et on peut dire que le succès est au rendez-vous! Comme en témoigne le salon agroalimentaire «Hospitality & Food» de Doha au Qatar.
Les produits algériens y ont fait fureur. Citoyens lambda ou professionnels ont pris d'assaut le stand Algérie, qui était l'un de plus sollicités durant cette manifestation, où notre pays était l' invité d'honneur. Mais ce n'est pas tout! L'année prochaine, Doha accueillera une foire internationale dédiée uniquement aux produits algériens. Un énorme coup de «Com» au «made in bladi» qui devrait lui ouvrir les portes de l'Asie en général et du Golfe en particulier. Comme cela a d'ailleurs été le cas avec l'événement similaire organisé le mois dernier chez nos voisins mauritaniens. Cette expo a montré un fort engouement des Mauritaniens aux produits fabriqués en Algérie. Les entreprises algériennes ont conclu plusieurs partenariats pour exporter vers ce pays, tout en y faisant une plaque tournante pour la conquête de l'Afrique.
D'ailleurs, le groupe algérien Global a flairé la bonne affaire en y créant une entreprise algéro-mauritanienne destinée aux services logistiques située à Bir Moghrein, à 400 km de la frontière algéro-mauritanienne. Elle permettra la fourniture de services connexes de haute qualité en facilitant le transfert des produits algériens vers les territoires mauritaniens et les pays d'Afrique de l'Ouest. Elle permettra également de stocker ces produits et de les distribuer. Une véritable «arme» pour conquérir le continent, mais que Global ne se sera pas risqué à créer sans avoir à l'avance une garantie de succès de nos produits fabriqués localement. Et c'est par cet événement qu'il a réussi à tâter le «pouls».Comme l'on fait d'autres entreprises lors des trois éditions du salon de l'Algérie à Marseille.
Les entreprises participantes ont réussi l'exploit de placer certains de leurs produits en France. À l'image des entreprises spécialisées dans la commercialisation des dattes ou de figues sèches. Il y a aussi le groupe Condor qui vend désormais ses téléphones en Hexagone, notamment le Allure M3 qui connaît un front succès. Il y a aussi l'entreprise Iris qui active dans l'électronique et l'électroménager. Elle exporte déjà en Espagne et devrait bientôt le faire aux USA. Oui, vous l'avez bien entendu, des produits algériens veulent vivre leur rêve américain! Cela n'a été rendu possible que grâce à la semaine économique et culturelle de l'Algérie à Washington organisée par l'ambassade d'Algérie aux USA, en collaboration avec le Conseil d'affaires algéro-américain. Les participants ont donc réussi à se frayer un petit chemin chez l'Oncle Sam grâce à cette participation, qui a montré que certains de nos produits avaient le niveau même pour pénétrer les très difficiles et compliqués marchés américains. Il suffit de s'exposer, se faire connaître, faire sa promotion pour avoir un «feedback» sur les possibilités qui s'offrent à l'international. Il faut sortir de son «autarcie» pour espérer exporter. Chose que nos «bureaucrates» de l'économie semblent enfin comprendre. C'est dans ce sens que l'Algérie a fait son retour au Salon de l'agriculture de Paris avec une quinzaine d'entreprises qui ont, pour la première fois exposé autre chose que des dattes. Une première qui a donné des résultats avec des pommes de terres rouges, des aubergines et des betteraves algériennes qui se sont retrouvées dans les assiettes européennes.
Des résultats probants qui laissent entrevoir d'autres participations plus importantes aux foires et salons internationaux, qui ne sont qu'au nombre de 25 pour cette année. Le «Made in bladi» apprend donc à draguer...

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha