Prévisions pour le 20 Decembre 2018

 Adrar Min 8 °C Max 22 °C
32
 Laghouat Min 3 °C Max 16 °C
30
 Batna Min 1 °C Max 14 °C
28
 Biskra Min 3 °C Max 21 °C
28
 Tamanrasset Min 7 °C Max 18 °C
30
 Tlemcen Min 6 °C Max 12 °C
28
 Alger Min 7 °C Max 17 °C
12
 Saïda Min 3 °C Max 13 °C
28
 Annaba Min 8 °C Max 17 °C
28
 Mascara Min 6 °C Max 16 °C
28
 Ouargla Min 2 °C Max 16 °C
32
 Oran Min 9 °C Max 17 °C
28
 Illizi Min 8 °C Max 23 °C
30
 Tindouf Min 6 °C Max 20 °C
32
 Khenchela Min 2 °C Max 13 °C
30
 Mila Min 4 °C Max 16 °C
28
 Ghardaïa Min 5 °C Max 17 °C
30
Accueil |Nationale |

IL DORMAIT LORS DU DISCOURS DE MACRON

La maladie pesante de Mohammed VI

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Le monarque marocain n'a pas pu s'empêcher de piquer un petit sommeLe monarque marocain n'a pas pu s'empêcher de piquer un petit somme

Des informations, mises bout à bout, se recoupent et donnent à la somnolence du roi une lecture autrement plus sérieuse qu'un simple effet d'une insomnie.

Le roi Mohammed VI paraissait somnolant au moment du discours d'Emmanuel Macron. Sur la tribune réservée aux hôtes de marque du président français, à côté de l'épouse du président américain Donald Trump qui le fusillait d'ailleurs du regard, le monarque marocain n'a pas pu s'empêcher de «piquer un petit somme».
Il semble, cependant, que l'on ne soit pas dans les circonstances d'une grosse fatigue. Cela aurait pu être admis dans le cas d'une «lourde» conférence, obligeant les chefs d'Etat à des réunions marathons jusqu'au petit matin. Faut-il rappeler, en effet, que l'on n'est pas du tout dans ce cas de figure. La commémoration de l'armistice intervenait la matinée du 11 novembre dernier.
Cette manifestation politique et mémorielle n'était précédée d'aucun sommet ou quoi que ce soit d'autre. Aussi, la somnolence du roi du Maroc ne pouvait être de quelque façon que ce soit, la conséquence d'une activité intellectuelle ou physique intense.
Le roi Mohammed VI n'était, en réalité, pas somnolant, mais tout simplement très affaibli, malgré un rythme très apaisé la veille. Il est entendu qu'il a été soumis au même «programme» que les 70 autres chefs d'Etat et de gouvernement. Aucune autre personnalité n'a eu cette réaction que d'aucuns parmi les présents avaient trouvé quelque peu suspecte.
La suspicion ne concerne pas l'apparent désintérêt qu'il a réservé au discours du président français, mais bel et bien un état de santé visiblement déclinant. Et pour cause, des informations ont circulé sur une maladie dégénérative pour laquelle Mohammed VI se soigne. On notera, à ce propos, le rapport explosif d'un député socialiste français, qui avait écrit, l'année dernière noir sur blanc, dans un rapport de mission, que le roi du Maroc était très malade et l'affection dont il souffre n'a pas de remède. Les traitement qu'il reçoit ne font que ralentir l'aggravation de son état. Mais il était clair, à l'époque de l'énoncé du rapport, que le monarque n'avait d'autre choix que de traiter les symptômes. Aucune échéance n'avait été fixée pour cette maladie, mais les rumeurs, sortiront quelques mois plus tard sur une procédure de désistement du trône, engagée par le roi marocain. Quelques semaines après, la presse française évoquait ses absences très prolongées du Maroc pour motif officiel de «vacances royales». La presse a comptabilisé une présence de quelques jours par mois au Maroc.
Il est même arrivé à Mohammed VI de rentrer dans son pays pour quelques heures seulement, avant de reprendre l'avion pour une destination occidentale.Mises bout à bout, toutes ces informations se recoupent et donnent à la somnolence du roi, à l'occasion d'une cérémonie, tout ce qu'il y a de solennel et d'historique, une lecture autrement plus sérieuse, qu'un simple effet d'une insomnie. La maladie dégénérative du roi est-elle pour quelque chose? On a tendance à répondre positivement à cette interrogation.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha