Prévisions pour le 19 Decembre 2018

 Adrar Min 10 °C Max 21 °C
32
 Laghouat Min 2 °C Max 17 °C
30
 Batna Min 1 °C Max 13 °C
30
 Biskra Min 3 °C Max 17 °C
30
 Tamanrasset Min 8 °C Max 19 °C
23
 Tlemcen Min 7 °C Max 16 °C
30
 Alger Min 3 °C Max 18 °C
30
 Saïda Min 2 °C Max 17 °C
30
 Annaba Min 6 °C Max 18 °C
30
 Mascara Min 5 °C Max 21 °C
30
 Ouargla Min 5 °C Max 16 °C
30
 Oran Min 7 °C Max 19 °C
30
 Illizi Min 7 °C Max 22 °C
34
 Tindouf Min 6 °C Max 20 °C
32
 Khenchela Min 0 °C Max 15 °C
34
 Mila Min 2 °C Max 17 °C
30
 Ghardaïa Min 4 °C Max 17 °C
30
Accueil |Nationale |

ARNAUD MONTEBOURG À LA TÊTE DE L'ASSOCIATION FRANCE-ALGÉRIE

Un trait d'union entre les deux rives!

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Le nouveau président de l'Association France-AlgérieLe nouveau président de l'Association France-Algérie

Le successeur de Jean-Pierre Chevènement a affiché ses origines algériennes et les nombreux liens qui le rattachent à l'Algérie.

Les relations algéro-françaises qui n'ont jamais été un long fleuve tranquille ont besoin de passerelles pour s'inscrire dans une aire géographique qu'elles ont en partage. Assumer une histoire commune, dramatique, dont les blessures ne se sont pas cicatrisées. Plus de 130 années de colonisation féroce ont traumatisé les mémoires. En ce sens, Arnaud Montebourg constitue une pièce maîtresse précieuse pour en atténuer les séquelles, une assurance pour l'édification d'une amitié exceptionnelle entre les peuples, algérien et français, d'une coopération de premier ordre qui doit assurer leur bien-être. Il présente le profil tout indiqué du trait d'union qui doit constituer un pont solide entre les deux rives. Une garantie dûment estampillée pour le partage d'un devenir partagé. Le discours du nouveau président de l'Association France-Algérie est en ce sens éloquent. «Par ma famille, mais aussi par mon action en faveur de la coopération industrielle franco-algérienne quand j'étais ministre de l'Economie, des liens multiples m'attachent à l'Algérie», a déclaré d'emblée le successeur de Jean-Pierre Chevènement, ancien ministre de la Défense et l'Intérieur de François Mitterrand, qui a émis le voeu de raffermir les liens de coopération entre la France et l'Algérie. «Au moment où les deux rives de la Méditerranée paraissent s'écarter l'une de l'autre, devant les périls du fondamentalisme au Sud, ceux de la xénophobie au Nord, nous voulons maintenir les liens de coopération entre nos deux sociétés», a déploré l'ex-ministre de l'Économie, du redressement productif et du Numérique de François Hollande. «Il y a tant à faire», a-t-il souligné comme pour indiquer que le chemin est encore long pour aboutir à des relations apaisées, mais les opportunités pour y parvenir ne manquent pas. «L'Association le poursuivra, continuera à éviter toute ingérence dans les questions politiques, que ce soit en Algérie ou en France», a assuré l'ancien candidat à la primaire citoyenne qui devait désigner le candidat du Parti socialiste à l'élection présidentielle de 2017. Son installation à la tête de l'AFA s'est déroulée le 13 novembre à Paris, en présence de Belkhir Belhaddad, député de Moselle, Fadila Khattabi, députée et présidente du Groupe d'amitié France-Algérie à l'Assemblée nationale, Jean-Pierre Chevènement, Édith Cresson, ancien Premier ministre et d'autres personnalités., rapporte une dépêche de l'APS datée d'hier. L'Association France-Algérie a été fondée le 20 juin 1963, à l'initiative de l'ethnologue et résistante française Germaine Tillion.Elle a réuni de nombreuses personnalités françaises qui avaient en commun la conviction profonde que l'accession de l'Algérie à l'indépendance pouvait établir entre les deux États et les deux peuples une ère nouvelle de relations faites d'estime et d'amitié. Arnaud Montebourg est appelé à en perpétuer l'esprit.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha