Prévisions pour le 19 Decembre 2018

 Adrar Min 10 °C Max 21 °C
32
 Laghouat Min 2 °C Max 17 °C
30
 Batna Min 1 °C Max 13 °C
30
 Biskra Min 3 °C Max 17 °C
30
 Tamanrasset Min 8 °C Max 19 °C
23
 Tlemcen Min 7 °C Max 16 °C
30
 Alger Min 3 °C Max 18 °C
30
 Saïda Min 2 °C Max 17 °C
30
 Annaba Min 6 °C Max 18 °C
30
 Mascara Min 5 °C Max 21 °C
30
 Ouargla Min 5 °C Max 16 °C
30
 Oran Min 7 °C Max 19 °C
30
 Illizi Min 7 °C Max 22 °C
34
 Tindouf Min 6 °C Max 20 °C
32
 Khenchela Min 0 °C Max 15 °C
34
 Mila Min 2 °C Max 17 °C
30
 Ghardaïa Min 4 °C Max 17 °C
30
Accueil |Nationale |

LUTTE CONTRE LA PENSÉE EXTRÉMISTE

Mohamed Aissa s'intéresse aux détenus

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Le programme du ministère des Affaires religieuses destiné aux détenus impliqués dans des affaires de terrorisme dans le but de les extraire de la pensée extrémiste est parachevé. C'est du moins ce qu'a fait savoir le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Mohamed Aïssa, avant-hier depuis la wilaya de Tipasa. Le programme en question a été élaboré, précise le ministre, en collaboration avec les services du ministère de la Justice. «Des programmes ont été élaborés dans le cadre d'une convention signée avec le ministère de la Justice en 2018 en vue d'orienter (sur le plan religieux) les détenus impliqués dans des affaires de terrorisme et les extraire de la pensée extrémiste qui a ancré en eux de fausses croyances et de faux principes, à l'origine des fautes qu'ils ont commises», a indiqué Mohamed Aïssa, soulignant que la mise en application de ce programme aura lieu prochainement, soit après une série de rencontres entre les deux ministères. «Le contenu dudit programme est basé essentiellement, sur l'islam du juste milieu qui a toujours été prôné par l'Algérie de par le monde. Il prévoit notamment des rencontres avec les détenus afin de réviser, avec eux, leurs idées extrémistes et leur en dévoiler les erreurs, avec toutes les preuves nécessaires à l'appui», dira Mohamed Aïssa. Et d'ajouter: «Il s'agit-là d'un programme d'importance, dont la force réside dans la qualité et les compétences en la matière des hommes qui l'ont élaboré soit par des universitaires hautement qualifiés en affaires religieuses, Coran, hadith et Sunna.» Il est à noter que l'objectif de ce programme s'inscrit dans la démarche globale du ministère des Affaires religieuses visant l'éradication de l'islamisme et la réconciliation avec le référent religieux national.
Le ministère des Affaires religieuses a engagé dans ce sens, rappelons-le, de nombreuses réformes.
La plus importante peut-être est celle consistant en le contrôle des prêches de vendredi et les mosquées de manière générale. La deuxième démarche initiée dans ce sens est, le contrôle des fetwas (avis religieux) dans les médias.
Le ministre des Affaires religieuses, Mohamed Aïssa, ne s'est pas contenté uniquement dans ce sens à écrire aux médias pour les appeler à rompre avec l'invitation des imams salafistes, mais il a procédé également à la sensibilisation de la société et particulièrement la frange des jeunes.
L'autre démarche que le département de Mohamed Aïssa a entreprise dans cet objectif est celle portant l'assainissement du programme scolaire des versets et des cours développant la pensée salafiste et extrémiste.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha