Prévisions pour le 0 0000

 Adrar Min °C Max °C
 Laghouat Min °C Max °C
 Batna Min °C Max °C
 Biskra Min °C Max °C
 Tamanrasset Min °C Max °C
 Tlemcen Min °C Max °C
 Alger Min °C Max °C
 Saïda Min °C Max °C
 Annaba Min °C Max °C
 Mascara Min °C Max °C
 Ouargla Min °C Max °C
 Oran Min °C Max °C
 Illizi Min °C Max °C
 Tindouf Min °C Max °C
 Khenchela Min °C Max °C
 Mila Min °C Max °C
 Ghardaïa Min °C Max °C
Accueil |Nationale |

ETABLISSEMENTS DE LA PETITE ENFANCE

Le maillon faible

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Le nouveau décret en phase d'élaboration a pris en considération les doléances des parents d'enfants.

Très attendu par les parents, le nouveau décret définissant les conditions de création des établissements d'accueil de la petite enfance n'aura pas lieu avant la fin de l'année en cours. «Sa promulgation interviendra durant le premier trimestre de l'année prochaine», a fait savoir la ministre de la Solidarité nationale, de Famille et de la condition de la femme, Ghania Eddalia.
«La révision dudit décret concernera les conditions de création, d'organisation, de gestion, de contrôle des établissements d'accueil de la petite enfance, ainsi que les dispositions appliquées aux nourrices», a précisé la ministre, notant que l'objectif recherché est l'amélioration des conditions d'accueil des enfants. Il faut souligner que les dispositions du nouveau décret en phase d'élaboration a pris en considération les doléances des parents d'enfants, quant à la gestion de ces établissements. Ces derniers ont en effet exhorté à maintes reprises, le ministère concernant les conditions de la création de ces établissements. «La gestion d'un établissement de la petite enfance ne doit pas être confiée à quiconque. La bâtisse abritant l'établissement en question doit répondre à des normes en la matière. L'encadrement des enfants doit être aussi assuré par des spécialistes. Le nombre d'enfants par établissement doit répondre aux normes. Les enfants doivent être placés selon leur âge. Les frais d'inscription des enfants doivent être fixés par l'administration», ne cessent d'écrire les parents d'enfants dans leurs missives répétitives transmises au ministère de tutelle. A ce propos, il faut souligner que la gestion des établissements de la petite enfance en Algérie souffre de plusieurs anomalies. L'ouverture de ces établissements est devenue plutôt une activité commerciale.

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha