Accueil |Nationale |

ELLE A INVESTI DANS LE COMPLEXE PÉTROCHIMIQUE EN TURQUIE

Sonatrach affiche ses ambitions

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Sonatrach affiche ses ambitions

Ce mégacomplexe pétrochimique sera spécialisé dans la transformation du propane en polypropylène, utilisé par de nombreuses industries.

Sonatrach place ses pions à travers le monde. Le géant pétrolier national est parti à la conquête de la Turquie. En effet, la compagnie nationale des hydrocarbures a signé, mercredi dernier, à Istanbul un pacte d'actionnaires avec le groupe turc Renesans Holding portant sur la réalisation d'un complexe pétrochimique en Turquie. Il s'agit d'un complexe pétrochimique de transformation du propane en polypropylène qui est une matière plastique utilisée par de nombreuses industries, dont celles notamment de l'automobile, du textile et de la pharmacie. D'une capacité de production de 450.000 tonnes/an de polypropylène, ce projet, dont le coût d'investissement est de 1,2 milliard de dollars, sera réalisé dans la région de Cayhan, située dans la province d'Adana en Turquie, dans le but de satisfaire les besoins du marché turc en cette matière plastique. Pour ce faire, Sonatrach fournira annuellement, à partir de ses installations de gaz de pétrole liquéfié (GPL) en Algérie, un volume de 550.000 tonnes de propane nécessaires à ce projet, précise dans un communiqué le groupe que dirige Abdelmoumen Ould Kaddour. «Ce qui permettra à Sonatrach de placer son propane sur le marché turc à travers un contrat de long terme», ajoute la même source. Une bonne nouvelle donc pour l'Algérie qui «sécurise» ainsi son propane dans un pays où l'industrie tourne à plein régime. Mieux encore, elle se place dans un pays qui fait partie des leaders mondiaux de la pétrochimie. Ce que souligne d'ailleurs avec beaucoup de fierté le «chef» Abdelmoumen Ould Kaddour lors de la cérémonie de signature de ce pacte d'actionnaires, tenue en présence du ministre turc de l'Industrie et de la Technologie, Mustafa Varank. «Ce projet de production de polypropylène avec un partenaire industriel turc reconnu s'inscrit dans la stratégie d'internationalisation et de diversification des activités de Sonatrach, qui permettra de mieux valoriser nos ressources, de sécuriser nos marchés traditionnels et être présent dans un pays (Turquie) dont le secteur de la pétrochimie représente le 14e secteur chimique mondial», a-t-il soutenu. Il faut dire que ce projet est d'une importance capitale puisque non seulement il permet à la Sonatrach de vendre à l'avance son propane, mais lui ouvre de grandes perspectives dans une industrie que l'entreprise nationale aspire conquérir le plus rapidement possible. En octobre dernier, elle avait paraphé avec le groupe pétrolier français Total un partenariat (51-49%, Ndlr) pour la réalisation du 1er complexe de polypropylène en Algérie qui sera implanté dans la zone industrielle de Arzew à Oran. Un mégacomplexe qui permettra à l'Algérie qui aspire à une révolution industrielle de couvrir ses besoins en la matière. Surtout qu'actuellement, elle importe 100% de ses besoins. Ce sont des factures assez lourdes, de centaines de millions de dollars chaque année. Ce projet turc est d'autant plus important qu'il doit faire entrer de la devise au pays. C'est d'ailleurs cette même devise qui fait courir l'entreprise nationale qui s'est décidée à reprendre sa stratégie de développement à l'international.

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha