Prévisions pour le 0 0000

 Adrar Min °C Max °C
 Laghouat Min °C Max °C
 Batna Min °C Max °C
 Biskra Min °C Max °C
 Tamanrasset Min °C Max °C
 Tlemcen Min °C Max °C
 Alger Min °C Max °C
 Saïda Min °C Max °C
 Annaba Min °C Max °C
 Mascara Min °C Max °C
 Ouargla Min °C Max °C
 Oran Min °C Max °C
 Illizi Min °C Max °C
 Tindouf Min °C Max °C
 Khenchela Min °C Max °C
 Mila Min °C Max °C
 Ghardaïa Min °C Max °C
Accueil |Nationale |

EMBELLISSEMENT DE LA VILLE D'ORAN

La wilaya lance le grand concours

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Les lauréats seront notés selon la grille des critères et les oeuvres choisies à l'issue de la séance de délibérations qui aura lieu en mars 2019.

C'est parti. Le conseil de wilaya de l'art et de la culture a lancé le concours d'idées impliquant l'ensemble des artistes, des architectes et les hommes de la culture à la participation dans la conception et la réalisation des oeuvres d'art ainsi que les aménagements dédiés à l'embellissement d'Oran. Un tel projet entre dans le cadre des préparatifs de la wilaya d'Oran pour les Jeux méditerranéens de 2021 et la politique urbaine qui vise la mise en valeur des lieux publics de la wilaya d'Oran.
Le conseil de wilaya de l'art et de la culture récompense les projets novateurs présentés par des créateurs au vu des prescriptions techniques définies dans ce règlement fixant les critères d'éligibilité et de choix des lauréats ainsi que la composition du dossier de candidature.

une meilleure image
Le concours consiste en la proposition d'idées novatrices et la conception de projets artistiques ou architecturaux à réaliser sur des lieux publics. Ce type d'oeuvres permanentes à vocation d'embellissement de leur environnement est le fruit de la libre expression artistique, néanmoins il doit refléter l'identité sociale et culturelle de la ville, en mettant en exergue la dimension universelle et méditerranéenne d'Oran. Il s'agit de donner aussi, une meilleure image une fois intégré dans un endroit à grande visibilité.
Le concours concerne les étudiants inscrits aux écoles des beaux-arts ou des départements d'architecture de l'université, disposant d'une carte d'étudiant valide pour l'année 2018-2019, les artistes inscrits à l'Office national des droits d'auteur et des droits voisins ayant une carte en cours de validité, les architectes agréés, les artisans disposant d'une carte d'artisan. Les candidats peuvent se présenter seuls ou en équipe pluridisciplinaire de quatre membres maximum.

Un jury qualifié
Le dossier de candidature comprend la lettre de soumission dûment remplie, dans une enveloppe fermée avec mention: «Offre financière à ne pas ouvrir», une copie de la carte d'étudiant 2018-2019, de chaque membre de l'équipe, leur curriculum vitae (pour les étudiants en architecture et écoles des beaux-arts) et le diplôme pour les architectes, la carte d'artisan pour les artisans, la carte Onda pour les artistes, une note descriptive présentant le projet et son aspect novateur, son intégration dans l'environnement immédiat, sa partie architecturale, les ratios de surface, les matériaux utilisés, dans une enveloppe fermée avec mention: «Offre technique à ne pas ouvrir», un panneau de format A2 ou maquette, présentant les plans, coupes et façades, perspectives permettant d'illustrer les points importants du projet.
Les dossiers seront examinés par un jury présidé par le président du conseil de wilaya de l'art et de la culture et composé d'un représentant de la direction de la culture, un représentant de l'APC, un représentant de la direction de l'urbanisme, de la construction et de l'architecture, un représentant de la direction des travaux publics, un représentant de la direction du tourisme, membre de la commission des biens culturels d'Oran, un membre de l'Ordre des architectes, un historien, un artiste contemporain qui ne participe pas au concours, un professeur d'architecture, un représentant de la société civile. Les lauréats seront notés à partir d'une grille des critères et les oeuvres choisies à l'issue de la séance de délibérations qui aura lieu en mars 2019. La liste des oeuvres retenues sera annoncée lors d'une cérémonie publique et les listes des lauréats publiée sur le site Web de la wilaya.
Les principes généraux à retenir dans le concours tournent autour de la libre expression artistique laquelle est un principe de base, les caractéristiques de l'intégration dans le lieu public et le lien avec les ressources environnantes, une réalisation sécurisée et rassurante (protection des personnes et des biens) sans risque, une architecture et un aménagement au service des visiteurs (une facilité d'accession pour le public, notamment les familles, une démarche inscrite dans la promotion d'Oran comme une destination touristique, sportive et culturelle, le choix du matériau est laissé à l'artiste (sauf plâtre peint, résine et plastique), le matériau devra être noble et résistant (l'oeuvre risque d'être régulièrement touchée et exposée aux conditions météorologiques). La statue proposée devra représenter un personnage ayant marqué l'histoire de la région quelle que soit l'époque comme Maâta Mohamed El Habib, Zeddour Ibrahim Belkacem, Bey Mohammed El Kébir, Syphax, Ben Mahrez El Wahrani, Kheïra la Rouge, Cheraït Ali Cherif Le concours s'ouvre également sur les mouvements ayant marqué la région comme la bataille de Khang Entah (kargaintha actuellement), la bataille d'el Mactaâ.

Grande valeur architecturale
Les candidats peuvent proposer des sites ou monuments historiques (classés ou non classés) d'une grande valeur architecturale pour leur mise en valeur comme la cathédrale d'Oran, la porte du Santon, l'église Saint-Luis, le tambour Saint-José, la mosquée Abdellah Ibn Salam, les arènes d'Oran, la porte d'Espagne, la mairie d'Oran, le théâtre Abdelkader Alloula, la porte de Canastel, etc.

la porte de Canastel
Ce concours repose essentiellement sur la mise en place des systèmes d'éclairage pour la mise en valeur des sites (un ou plusieurs), la réalisation des panneaux descriptifs unifiés de format A2 pour l'ensemble des sites historiques de la ville d'Oran (l'historique sera fourni par les services de la direction de la culture), la proposition d'équipement à l'image de télescopes ou jumelles payantes. Aussi, les candidats peuvent proposer un aménagement pour rendre l'âme aux espaces publics, faciliter l'accès et optimiser leur exploitation, à l'image de: la promenade de Létang (jardin Ibn Badis), jardin Seddikia, jardin de la rue Khemisti, jardin Miraucheaux, jardin Mimosa, jardin Protin, placettes, mise à niveau, aménagement et réouverture des espaces clôturés au public, la mise en place d'un système d'éclairage adéquat, la proposition de nouveaux designs d'équipement urbain, y remédier à l'air fermé ou inaccessible par la proposition d'activités commerciales en l'installation de constructions écologiques et légères pour que ces endroits soit réappropriés par la population. Comme première tranche, une avance de 30% sera versée au lauréat une fois le contrat de réalisation signé. La 2ème tranche, équivalent à 60% du montant du contrat, sera versée à la réception des travaux sans réserves. Le concours est lancé depuis hier tandis que la date limite de dépôt des dossiers est prévue pour le 28 février 2019. L'annonce des résultats du jury sera faite le 16 mars de l'année prochaine.

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha