Accueil |Nationale |

ALGER

Une quadragénaire fugue avec son amant de 16 ans

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

On dit toujours que l'amour rend fou. Cette folie est excusable chez les jeunes encore immatures, mais quand il s'agit d'une personne adulte qui influence un mineur, là il ne s'agit plus d'amour, mais de détournement. C'est le cas de le dire pour l'affaire du jeune Rachid, âgé de 16 ans, qui a fugué, la semaine dernière, du domicile familial, sis à Alger, avec sa voisine, une quadragénaire, divorcée et mère d'un adolescent de son âge. Le jeune garçon et selon un petit reportage publié par une chaîne nationale privée, entretenait depuis un moment déjà une relation amoureuse avec cette femme. L'amitié de Rachid avec le fils de la voisine a servi de couverture, offrant à l'adolescent un accès facile et permanent chez cette dernière, sans éveiller les soupçons. C'est le frère aîné de l'adolescent qui va commencer à avoir des doutes sur la relation qui lie Rachid à la voisine en découvrant les messages et les photos échangés sur les réseaux sociaux. Une lettre enflammée envoyée par la voisine à Rachid a confirmé l'existence de cette relation, mais tardivement, puisque Rachid venait de fuguer dans la matinée même en laissant une lettre à ses parents pour expliquer son geste. D'un point de vue juridique, il s'agit-là d'un détournement de mineur, passible d'un emprisonnement de 1 à 5 ans, conformément à l'article 326 du Code de procédure pénale. En cas de relations sexuelles confirmées avec un mineur, la loi prévoit une lourde condamnation pour abus sexuel et incitation à la débauche.

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha