Prévisions pour le 19 Decembre 2018

 Adrar Min 10 °C Max 21 °C
32
 Laghouat Min 2 °C Max 17 °C
30
 Batna Min 1 °C Max 13 °C
30
 Biskra Min 3 °C Max 17 °C
30
 Tamanrasset Min 8 °C Max 19 °C
23
 Tlemcen Min 7 °C Max 16 °C
30
 Alger Min 3 °C Max 18 °C
30
 Saïda Min 2 °C Max 17 °C
30
 Annaba Min 6 °C Max 18 °C
30
 Mascara Min 5 °C Max 21 °C
30
 Ouargla Min 5 °C Max 16 °C
30
 Oran Min 7 °C Max 19 °C
30
 Illizi Min 7 °C Max 22 °C
34
 Tindouf Min 6 °C Max 20 °C
32
 Khenchela Min 0 °C Max 15 °C
34
 Mila Min 2 °C Max 17 °C
30
 Ghardaïa Min 4 °C Max 17 °C
30
Accueil |Nationale |

REÇU PAR MOUAD BOUCHAREB, BELKHADEM AFFIRME

"Le FLN n'est pas une société par actions"

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Contre toute attente, les vents semblent tourner en faveur de l'ex-secrétaire général du FLN.

Muré dans un silence total depuis qu'il est tombé en disgrâce, Abdelaziz Belkhadem, qu'on a donné pour politiquement mort, semble en voie d'être réhabilité. Son retour progressif a été confirmé par sa rencontre avec la direction provisoire du parti, tenue hier au siège du FLN à Hydra. Dans un point de presse co-animé par les deux hommes, l'ex-secrétaire général du FLN est paru assez satisfait de ce retour à la scène politique. Il a d'abord «salué le président du parti d'avoir levé l'injustice sur le FLN», relevant que «la décision de dissolution des instances du parti ouvrait l'opportunité de le reconstruire de nouveau». Visiblement convaincu qu'il revient dans le premier cercle appelé à engager le processus de reconstruction, Abdelaziz Belkhadem a indiqué que «le FLN n'est pas une société par actions qui peut se louer ou se vendre». En posant la problématique sous cet angle, l'ex-secrétaire général s'est voulu sans complexe sur la question de l'argent sale, qui a circulé dans les rangs du parti. «La première chose à faire consiste à débarrasser le parti des parvenus et de l'argent sale», affirme-t-il, comme pour précéder toute accusation sur ses présumées accointances avec d'anciens cadres, connus pour leurs comportements jugés indignes du FLN. De même qu'il a clairement annoncé son accord de rencontrer Amar Saâdani.
Cette remise à l'étrier de Abdelaziz Belkhadem, intervient à la suite de rencontres avec Abdelkrim Abada, Abderrahmane Belayat et Salah Goudjil qui ont été consultés par Mouad Bouchareb.
En fait, cela fait longtemps que l'ex-secrétaire général du FLN multipliait des sorties publiques et médiatiques à travers certaines wilayas du pays.
Renvoyé de la Présidence et du FLN d'une façon cinglante et brutale, l'éventualité de son retour paraissait alors tout bonnement «impossible».Or, contre toute attente, les vents semblent tourner en sa faveur. Dès lors, son activisme à quatre mois de la présidentielle d'avril 2019 est perçu, par nombre d'observateurs comme une «manoeuvre politique de celui qui n'a jamais caché son ambition de se porter candidat à l'investiture suprême». Cette ambition «démesurée» serait d'ailleurs derrière son éjection humiliante du sérail par le chef de l'Etat. Il a été évincé, rappelons-le, de son poste de secrétaire général du FLN fin janvier 2013. Il n'avait jamais osé dévoiler les véritables raisons de son limogeage survenu en août 2014.
Le 26 août 2014, le président Bouteflika avait mis fin aux fonctions de Abdelaziz Belkhadem en qualité de ministre d'État, conseiller spécial à la présidence de la République, ainsi qu'à toutes ses activités en relation avec l'ensemble des structures de l'État. Le coordonnateur de l'instance dirigeante du parti du FLN, Mouad Bouchareb, a affirmé de son côté que le congrès extraordinaire du parti «se tiendra une fois les conditions appropriées réunies». Il a assuré que le parti «renouera avec sa ligne originelle». Il avait déclaré récemment que le congrès extraordinaire «réunira toutes les compétences du parti sans exclusion aucune, ni discrimination», faisant état de la préparation d'une «feuille de route pour un futur très proche».

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha