Prévisions pour le 19 Decembre 2018

 Adrar Min 10 °C Max 21 °C
32
 Laghouat Min 2 °C Max 17 °C
30
 Batna Min 1 °C Max 13 °C
30
 Biskra Min 3 °C Max 17 °C
30
 Tamanrasset Min 8 °C Max 19 °C
23
 Tlemcen Min 7 °C Max 16 °C
30
 Alger Min 3 °C Max 18 °C
30
 Saïda Min 2 °C Max 17 °C
30
 Annaba Min 6 °C Max 18 °C
30
 Mascara Min 5 °C Max 21 °C
30
 Ouargla Min 5 °C Max 16 °C
30
 Oran Min 7 °C Max 19 °C
30
 Illizi Min 7 °C Max 22 °C
34
 Tindouf Min 6 °C Max 20 °C
32
 Khenchela Min 0 °C Max 15 °C
34
 Mila Min 2 °C Max 17 °C
30
 Ghardaïa Min 4 °C Max 17 °C
30
Accueil |Nationale |

ORAN

Des poux dans les écoles

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

La gale, cette dermatose expansive faisant tant de mal, qui n'est pas en reste.

L'alerte est tirée. La direction de la santé d'Oran vient de lancer une vaste campagne portant sur la lutte contre les poux dans les écoles. Dans cette opération, 500 élèves ont été bénéficiaires des flacons contenant des antidotes devant venir à bout de cette maladie en l'espace d'une semaine d'application. Les poux, que l'on croyait disparus, n'ont en réalité observé qu'un moment «d'hibernation» avant de revenir en force en envahissant les institutions scolaires d'Oran.
Dans un passé récent, plus de 300 cas ont été recensés l'année dernière, a-t-on indiqué. Ces petits parasites se dispersent à profusion à tel point que leur déracinement constitue l'un des plus grands chantiers qui restent toujours ouverts. La majeure partie des cas découverts ont été constatés au niveau des écoles primaires. La santé scolaire est malade. Elle continue à prendre de multiples formes faisant suer les enseignants à longueur de journée. En plus de plusieurs pathologies auxquelles font face les services spécialisés, les évanouissements dans les rangs des enfants scolarisés prennent des formes multiples et variées. Les services en charge de la santé scolaire ont, durant l'année dernière, recensé plus de 990 cas.
La majeure partie de ces cas est prise en charge. De tels cas ont été découverts suite à des sorties effectuées par les médecins des unités de soins scolaires, UDS, ayant consulté pas moins de 297.000 élèves. Dans le sillage de telles sorties, un nombre important d'élèves épileptiques a été découvert. Ce n'est là qu'un petit exemple des maladies auxquelles les services locaux rattachés au département de Benghebrit et à celui de Hasbellaoui font conjointement face. La situation est encore loin d'être reluisante vu la situation qui continue à se dégrader malgré tous les dispositifs mis en branle. Les maladies contagieuses font leur réapparition alors que plusieurs autres pathologies chroniques gagnent les écoles de la deuxième ville du pays, Oran. Idem pour la gale, cette dermatose expansive faisant tant de mal, qui n'est pas en reste.
Son développement a été relevé aussi bien dans les établissements scolaires situés dans les centres urbains que dans ceux établis dans les zones rurales. «Près de 200 élèves, porteurs de la gale, ont été détectés l'année passée», a-t-on affirmé, expliquant que «l'éradication nécessite la mise en quarantaine de l'élève contaminé avant de le mettre sous traitement rigoureux». Ce dernier commence par l'application d'antidote sur le corps de l'élève alors que ses effets vestimentaires sont soumis à un lavage total avant de les mettre dans des sachets hermétiques pendant une durée dépassant 48 heures. «Leur propagation se fait naturellement et rapidement, à la faveur du moindre contact pouvant lier l'élève contaminé à un autre qui sera aussitôt contaminé lui aussi», expliquent les médecins spécialistes en dermatologie. Et d'ajouter, en affirmant que «malgré les efforts fournis par les médecins et les équipes de la santé scolaire, éradiquer les poux relève d'une mission quasi impossible vu qu'il est difficile, voire interdit, de s'exprimer sur le sujet en séparant les élèves contaminés, de peur de contaminer le reste». «Cela s'appellerait de la ségrégation qui peut complexer l'élève à vie.»

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha