Accueil |Nationale |

APPELANT LE PRÉSIDENT À SE PRÉSENTER POUR UN 5 E MANDAT

"Ghoul met de l'eau dans son vin"

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

La décision de se présenter ou non à un nouveau mandat revient toutefois au président de la République, a nuancé Ghoul.

Le président du Tajamoue Amal El Jazair(TAJ) Amar Ghoul a appelé, hier, le président de la République Abdelaziz Bouteflika à se présenter pour un nouveau mandat dans les délais fixés pour la tenue de la présidentielle, soit au mois d'avril prochain. Cet appel est toutefois, nuancé par Amar Ghoul, comme étant une initiative de TAJ. «La décision de se présenter ou non à un autre mandat revient au président de la République», a affirmé Ghoul, soulignant que son parti va soutenir toutes les décisions de Bouteflika. «Le soutien de TAJ président de la République découle d'un contrat moral et d'éthique qu'il a avec le président», a précisé Ghoul au cours d'une conférence de presse organisée au siège de son parti à Alger. Interrogé par ailleurs sur le fait de savoir si son appel à un cinquième mandat n'est pas en contradiction avec la dernière initiative portant tenue d'une conférence nationale, Amar Ghoul a indiqué que son initiative n'a pas été conditionnée par une date. «Certes, nous avons lancé l'initiative de la tenue d'une conférence nationale, mais nous n'avons jamais précisé une date pour sa tenue. L'idée de la tenue d'une conférence nationale n'est pas dictée par l'élection présidentielle. Notre initiative se veut une poursuite pour la Réconciliation nationale initiée par le président de la République et une volonté de trouver des solutions consensuelles pour les différents défis et enjeux guettant l'Algérie», dira-t-il. Avant d'ajouter «que la concession de la part de toutes les forces politiques est un devoir sacré. Il s'agit là de l'intérêt de l'Algérie. D'ailleurs, c'est l'Algérie qui sera le grand gagnant de la tenue de cette conférence», note-t-il. Répondant par ailleurs sur la question si l'élection présidentielle va se tenir dans les délais initiales, le conférencier a indiqué qu'il ne sait répondre avec précision. «Toutefois, les jours à venir vont apporter une réponse à cette question, d'autant plus que les dates de la convocation du corps électoral (11, 18 et 25 janvier), sont proches.

Ghoul commenTe la lettre du MDN
L'armée a mis les points sur les «i»
Commentant la lettre du Haut Commandement de l'Armée nationale populaire adressée à des militaires à la retraite intervenant sur les colonnes de la presse nationale, Amar Ghoul a indiqué que cette lettre est un véritable rappel à l'ordre. «Cette lettre a confirmé et précisé les messages précédents envoyés par cette institution dans le cadre de la Constitution», souligne-t-il. La lettre du Haut Commandement de l'Armée nationale a clos, selon Ghoul, le débat politique sur la présidentielle, en l'encadrant du point de vue de la constitution et de la loi. Pour le président de TAJ, en intervenant ainsi l'Armée nationale a mis les points sur le «si». Et d'ajouter que la lettre du Haut Commandement de l'armée était en parfaite symbiose avec le dernier message du président de la République envoyé à l'occasion de la rencontre gouvernement-walis.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha