ACCIDENTS DE LA CIRCULATION

Des familles endeuillées le jour de l'An

L'an dernier, durant la même période, 11 personnes ont été tuées et 18 autres blessées
L'an dernier, durant la même période, 11 personnes ont été tuées et 18 autres blessées

Depuis les vacances de fin d'année, la direction de la Sûreté nationale et le commandement de la Gendarmerie nationale appellent les usagers de la route, à faire preuve de prudence et de vigilance, au respect du Code de la route et à la limitation de vitesse.

Les fêtes de fin d'année sont souvent marquées par de graves accidents qui causent d'énormes dégâts, irréparables. Plus d'une dizaine de familles a commencé l'année 2019 par la perte d'un être cher. Au moins 18 personnes ont perdu la vie durant les fêtes de fin d'année.
Les services de la Protection civile, la gendarmerie et la Sûreté nationale ont dressé le bilan des accidents de la route et accidents domestiques survenus sur le territoire national les jours de fête, au cours desquels 18 personnes ont été tuées. «Plusieurs accidents de la circulation ont été enregistrés par nos secours dont 8 accidents les plus mortels, ayant causé le décès à huit personnes et huit autres blessées, traitées par nos secours puis évacuées vers les structures hospitalières», a indiqué le bilan de la Protection civile.
Le même bilan précise que les unités de la Protection civile ont enregistré des centaines d'interventions, dans différents types pour répondre aux appels de secours, suite à des accidents de la circulation, accidents domestiques, évacuation sanitaire, extinction d'incendies. «Le bilan le plus lourd a été enregistré au niveau de la wilaya de Khenchela, avec le décès de quatre personnes et des blessures à une autre, suite à une collision entre un véhicule léger et un camion de type semi-remorque, survenue sur la RN 88, dans la commune d'Ensigha», précise la même source. En outre, les services de la Protection civile ont intervenu pour l'évacuation de huit autres personnes, durant la même période. «Les unités de la Protection civile sont intervenues pour prodiguer des soins de première urgence à huit personnes incommodées par des fuites de monoxyde de carbone, émanant d'appareils de chauffage et chauffe-bain dans les wilayas de Sétif et de Sidi Bel Abbès», fait savoir encore une fois la même source. Les éléments de la Protection civile ont également eu à intervenir pour l'extinction de trois incendies urbains et industriels dans les wilayas d'Alger, Naâma et Tamanrasset.
De leur côté, les services de la Sûreté nationale (SN) ont recensé 67 accidents de la circulation, durant cette période au niveau des zones urbaines. Un désastre, qui a fait six morts et 84 autres personnes blessées.
Sans surprise, le facteur humain est la cause principale de ces accidents mortels. Cette nuit des morts du jour de l'An a fait des familles endeuillées. Malgré les opérations et campagnes de sensibilisation relatives à la prévention et à la sécurité routière, nos routes fauchent toujours des vies. Depuis les vacances de fin d'année, la direction de la Sûreté nationale et le commandement de la Gendarmerie nationale appellent les usagers de la route, à faire preuve de prudence et de vigilance, au respect du Code de la route et à la limitation de vitesse, sans oublier de soumettre les véhicules à un contrôle régulier, pour préserver les vies humaines et la sécurité des usagers de la route. Pour rappel, l'an dernier, durant la même période, 11 personnes ont été tuées et 18 autres blessées.