Prévisions pour le 0 0000

 Adrar Min °C Max °C
 Laghouat Min °C Max °C
 Batna Min °C Max °C
 Biskra Min °C Max °C
 Tamanrasset Min °C Max °C
 Tlemcen Min °C Max °C
 Alger Min °C Max °C
 Saïda Min °C Max °C
 Annaba Min °C Max °C
 Mascara Min °C Max °C
 Ouargla Min °C Max °C
 Oran Min °C Max °C
 Illizi Min °C Max °C
 Tindouf Min °C Max °C
 Khenchela Min °C Max °C
 Mila Min °C Max °C
 Ghardaïa Min °C Max °C
Accueil |Nationale |

L'ÉTAT INVESTIT LE MARCHÉ DE LA LOCATION

Du nouveau pour le logement en 2019

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Le ministre de l'Habitat, de l'Urbanisme et de la VilleLe ministre de l'Habitat, de l'Urbanisme et de la Ville

Le logement locatif promotionnel sera le produit de choix qui va certainement faire des émules et apportera une touche en matière de gestion du parc immobilier.

L'année 2019 sera celle qui donnera le «la» à un secteur aussi important que névralgique à entreprendre des chantiers qui couperont court avec les anciennes formules de logements. Il s'agit bel et bien du secteur de l'habitat et sa nouvelle formule de logement locatif promotionnel (LLP).
Le ministre de l'Habitat, de l'Urbanisme et de la Ville, Abdelwahid Temmar, veut innover et franchir le Rubicon que ses prédécesseurs n'ont pas pu franchir. C'est ce qui ressort de sa dernière déclaration visant à remettre au goût du jour le projet qui a tant été dans les arcannes du ministère, à savoir le projet du logement locatif promotionnel (LLP).
Ce projet ambitieux et prometteur s'inscrit dans une optique qui rompra avec l'héritage lourd depuis l'indépendance du pays dans le domaine de l'habitat. L'approche locative que vise à asseoir le ministre Abdelwahid Temmar consiste à apporter une nouvelle dynamique au marché de l'immobilier avec comme préalable la régulation de ce marché.
Il vise également son insertion dans une logique concurrentielle à même de restructurer le marché de la location immobilière qui est régentée par certains voraces qui ont fait de la spéculation immobilière leur dada, voire leur culte.
Le logement locatif promotionnel sera le produit de choix qui va certainement faire des émules et apportera une touche en matière de gestion de parc immobilier, mais aussi répondre à une demande accrue des couches moyennes qui se font chanter et arnaquer par les spéculateurs du marché immobilier, qui font et défont les prix à leur guise.
Abdelwahid Temmar veut faire dans la diversification quant aux formules et aux intitulés de logements en vigueur. Il a fait cette annonce qui est conçue comme démarche qui va connaître son lancement lors de l'année 2019. La démarche mérite d'être soutenue, seulement, il va falloir que cette expérience soit débarrassée de pratiques bureaucratiques qui ont caractérisé le fonctionnement et la gestion des formules de logement. Ainsi, le LLP pourrait se proposer comme un début d'une nouvelle ère qui casse avec les lourdeurs administratives et des entraves de nature à rééditer les mêmes défaillances qui ont prévalu par le manque de stratégie et de feuille de route claire et conséquente.
Selon toute vraisemblance, Temmar ira vers une nouvelle conception pour permettre au projet de prendre forme et corps de sorte que la formule se fasse sentir sur le terrain comme une valeur réellement ajoutée et qui pourrait remettre de l'ordre dans le marché de la location immobilière qui est livrée à la seule logique de la spéculation et des pratiques qui ne sont pas conformes avec la réglementation qui encadre cette activité. Le ministre a été clair dans sa démarche quant à la formule de LLP, il a indiqué que «les critères d'obtention d'un logement LLP, donnent la priorité aux personnes mariées», c'est-à-dire faire en sorte que le sempiternel problème de logement soit traité d'une manière qui répondra aux urgences et aux priorités.
Pour permettre aux couples et leurs familles de ne pas tomber dans l'étau de la surenchère qu'exerce la mafia de l'immobilier. Les critères énoncés par la tutelle vont permettre aux couches moyennes de s'en sortir, voire faire de cette formule un mode opératoire par excellence. C'est une formule qui favorisera la mobilité des couples demandeurs et leurs familles respectives d'une localité à une autre avec des prix incitatifs et concurrentiels, dans le but de ramener les prix de la location immobilière à juste réalité du marché et non pas au gré de ceux qui imposent des prix mirifiques au détriment des capacités et les moyens de demandeurs et leur pouvoir d'achat.
Dans ce sens, Abdelwahid Temmar a souligné que «le demandeur ou son conjoint ne doivent pas avoir bénéficié d'aucun type de logement et ne doivent avoir bénéficié d'aucune aide de l'État pour la construction ou l'achat d'un logement ou pour l'aménagement d'un logement rural», ce sont des critères objectifs pour donner aux citoyens qui ne s'inscrivent pas dans les trois critères précités, la chance de postuler à un logement locatif promotionnel digne de ce nom.
Le marché immobilier locatif pourrait se proposer comme une alternative sûre, efficace et rentable pour tout le monde, que ce soit l'Etat, les opérateurs publics ou privés et les citoyens en premier lieu.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha