Accueil |Nationale |

NOUVEL AÉROPORT INTERNATIONAL D'ALGER

Il sera réceptionné très bientôt

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Le nouvel aéroport d'Alger, le deuxième plus grand d'AfriqueLe nouvel aéroport d'Alger, le deuxième plus grand d'Afrique

L'ouverture du nouvel aéroport d'Alger, le deuxième plus grand d'Afrique, est imminente. La capacité de cette infrastructure sera de 16 millions de voyageurs par an.

L'année commence en beauté. Une excellente nouvelle vient de tomber. Le nouvel aéroport international d'Alger «Houari Boumediene» sera réceptionné dans quelques semaines. Cette nouvelle, tant attendue, fera sûrement plaisir aux milliers de passagers qui voyagent à travers l'ancien aéroport. Le ministre des Travaux publics et des Transports, Abddelghani Zalène, a souligné lors d'une visite de travail et d'inspection à plusieurs projets de son secteur, hier à Alger, que «l'ouverture du nouvel aéroport d'Alger, le deuxième plus grand d'Afrique, est imminente. Il sera inauguré dans quelques semaines». Le premier responsable du secteur a fait savoir, à ce propos, que cette infrastructure qui répond aux normes internationales «fait l'objet d'un suivi continu du président de la République». Il explique, par ailleurs que les travaux d'aménagement extérieur et du parking automobile sont achevés. «On en est au stade des simulations visant à mettre les différentes équipes en conditions». Pour lui, la capacité de cette infrastructure, «considérée comme un aéroport de transit, est de 16 millions de voyageurs par an». On note dans ce sens, que l'aéroport sera relié par le métro et une ligne ferroviaire susceptibles de renforcer la rentabilité de cette infrastructure. Dans ce même cadre, le ministre a indiqué, que la gare ferroviaire de l'aéroport international Houari Boumediene est pratiquement achevée. Elle sera mise en service incessamment pour relier l'infrastructure aéroportuaire au réseau ferré national. Pour le métro, il n'est toujours pas réalisé.
Zalène a mis l'accent lors de cette visite de travail sur le rôle vital de ces infrastructures au double plan économique et social. Le ministre a expliqué, à ce propos, que des opérations d'essai des systèmes à l'intérieur du bâtiment central, à l'image du système de surveillance et d'éclairage, les ascenseurs et les carrousels de récupération des bagages sont en cours. On rappelle que cette étape nécessite une coordination étroite entre les différentes entreprises nationales et étrangères concernées par la réalisation. Ces entreprises s'emploient à la réalisation d'une station de métro et d'une station de train, d'un hôtel quatre étoiles limitrophe, la réhabilitation de sa piste d'atterrissage et la construction d'une nouvelle tour de contrôle. La réalisation d'un deuxième aéroport d'une capacité de plus de 10.000.000 de voyageurs/an en plus de l'actuel aéroport international (16 millions de voyageurs/an) a pour objectif d'accéder au marché du transit qui constitue actuellement un marché important en matière de transport aérien.

Le téléphérique Bab El Oued-Z'ghara opérationnel
Le téléphérique Bab El Oued-Z'ghara est entré en exploitation, hier, en présence du ministre des Travaux publics et des Transports,Abdelghani Zaléne. Cette ligne vient s'ajouter aux cinq autres que compte la wilaya d'Alger:
El Hamma-El Madania, jardin d'essai-Riadh El Feth, Palais de la culture-Oued Kniss,Notre-Dame d'Afrique-Bologhine et Oued Koriche-Bouzaréah.

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha