Prévisions pour le 0 0000

 Adrar Min °C Max °C
 Laghouat Min °C Max °C
 Batna Min °C Max °C
 Biskra Min °C Max °C
 Tamanrasset Min °C Max °C
 Tlemcen Min °C Max °C
 Alger Min °C Max °C
 Saïda Min °C Max °C
 Annaba Min °C Max °C
 Mascara Min °C Max °C
 Ouargla Min °C Max °C
 Oran Min °C Max °C
 Illizi Min °C Max °C
 Tindouf Min °C Max °C
 Khenchela Min °C Max °C
 Mila Min °C Max °C
 Ghardaïa Min °C Max °C
Accueil |Nationale |

DÉCLARATION À LA CNAS DES TRAVAILLEURS

Des administrations hors la loi

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Après l'entrée en vigueur de l'informatisation des services Cnas, le secteur privé a atteint presque les 100% de DAS, alors que les organismes étatiques dépassent à peine les 50%.

La Cnas organise depuis hier, une campagne de sensibilisation qui durera jusqu'au mois de février prochain. Un travail de terrain qui sera axé sur deux volets importants, la DAS (Déclaration annuelle de sécurité sociale) et la déclaration de la main-d'oeuvre étrangère. Cette occasion est, par ailleurs, propice pour rappeler certaines vérités qui peuvent à première vue paraître invraisemblables. La plus importante est que c'est l'administration, en général, la Fonction publique, qui ne déclare pas ses salariés. En effet, après l'entrée en vigueur de l'informatisation des services Cnas, le secteur privé a atteint presque les 100% de DAS, alors que les organismes étatiques dépassent à peine les 50%. A Tizi Ouzou, à titre d'exemple, le secteur privé à atteint les 100% de déclaration, grâce au travail colossal mené par les cadres et la direction de la Cnas. L'administration, elle, n'a atteint que 52%. Malgré les instructions des walis et des gouvernements successifs, les choses avancent lentement de ce côté-là. Aussi, pour faire avancer les choses, la campagne actuelle vise à sensibiliser par la diffusion d'abord, des communiqués, puis des émissions radios, et enfin une journée d'étude pour clore le mois dédié à l'information et la sensibilisation. L'autre volet de cette campagne n'est, par ailleurs, pas moins important que le premier. Bien au contraire, il revêt un caractère urgent vu la conjoncture actuelle. La déclaration des travailleurs étrangers est l'une des priorités majeures de la Cnas et de l'Etat algérien. C'est pourquoi, la loi incombe la responsabilité totale de la non-déclaration à l'employeur. Ce dernier, s'il veut recruter un étranger, doit engager les procédures légales relatives à la déclaration d'un travailleur étranger. Une procédure qui se résume en une demande d'immatriculation, la copie du passeport de l'ouvrier et un justificatif en cours de validité, délivré par la direction de l'emploi. En fait, la campagne de la Cnas est d'une importance capitale, parce qu'elle vise à sensibiliser sur la nécessité de déclarer les travailleurs étrangers pour leur sécurité, mais surtout pour éviter leur exploitation abusive. Rien qu'à Tizi Ouzou, on dénombre quelque 2 303 travailleurs étrangers déclarés. Enfin, il convient de mettre en exergue le travail de sensibilisation continuel mené par la Cnas et ses antennes. D'ailleurs, l'on annonce déjà que la semaine prochaine, des portes ouvertes ou un séminaire sera consacré à la déclaration des ouvriers étrangers. Un travail d'information mené depuis quelques années, a permis à la caisse de moderniser ses services par l'intégration de l'outil informatique. L'une des plus importantes avancées consiste d'ailleurs en la télédéclaration. Une mesure qui permet aux employeurs de déclarer leurs travailleurs, sans se déplacer aux bureaux de la Cnas. L'outil informatique, en plus de l'éradication de la bureaucratie, permet aussi de gagner un temps précieux. Dans un monde qui bouge très rapidement, le passage à l'informatique a été une grande réussite à mettre à l'actif des cadres de cette caisse.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha