Prévisions pour le 0 0000

 Adrar Min °C Max °C
 Laghouat Min °C Max °C
 Batna Min °C Max °C
 Biskra Min °C Max °C
 Tamanrasset Min °C Max °C
 Tlemcen Min °C Max °C
 Alger Min °C Max °C
 Saïda Min °C Max °C
 Annaba Min °C Max °C
 Mascara Min °C Max °C
 Ouargla Min °C Max °C
 Oran Min °C Max °C
 Illizi Min °C Max °C
 Tindouf Min °C Max °C
 Khenchela Min °C Max °C
 Mila Min °C Max °C
 Ghardaïa Min °C Max °C
Accueil |Nationale |

GUITOUNI À BOUIRA

"Il faut accélérer la reconversion au GPL"

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

De 400 000 à fin 2018, l'utilisation du GPL doit atteindre plus d'un million de véhicules en 2021.

Le ministre de l'Energie a fortement recommandé aux dirigeants de Naftal l'obligation d'accélérer la reconversion au GPL. «Certes, nos importations d'essence ont grandement diminué, mais il est temps d'amplifier la cadence de reconversion. Deux véhicules par jour est un chiffre minime si l'on veut atteindre les un million de voitures d'ici 2021», dira le ministre Mustapha Guitouni à l'adresse des responsables de la filiale. Nous devons augmenter les capacités des centres de conversion, pour mettre le GPL à la disposition de l'ensemble des automobilistes du pays.
«L'utilisation du GPL est passée de 270.000 véhicules en 2016 à 400.000 fin 2018, il doit atteindre en 2021 plus d'un million de véhicules équipés de kits GPL», dira le ministre d'où la nécessité d'aller vers la production des kits qui, pour l'information, nous viennent actuellement de Turquie et d'Italie. Après avoir lancé officiellement la mise en service de la DP à Ahnif, laquelle DP alimente 839 foyers en gaz naturel, l'hôte de la wilaya a visité le centre enfuteur situé dans la zone industrielle d'Oued El Berdi. Là aussi, il a insisté sur l'obligation d'accentuer la production qui est de l'ordre de 15.000 bouteilles butane par jour pour porter le chiffre à 18.000, surtout que ce centre alimente trois wilayas, en l'occurrence Bouira, Médéa et Sidi Aïssa. Le ministre est revenu à Aïn Bessem sur les réserves en gaz de schiste et gaz naturel. «L'Algérie est à l'abri.
Le récent rapport de l'Agence internationale de l'énergie (AIE) indique que notre pays dispose de 6000 milliards de barils de pétrole, 24.000 milliards de gaz de schiste et 10.000 milliards de gaz naturel conventionnel. Les pouvoirs publics plaident pour une utilisation rationnelle des énergies, mais je tiens à dire que nous avons des réserves énormes en la matière.» S'agissant de l'électrification, le ministre a annoncé la très prochaine vente de 12.000 mégawatts à nos voisins maghrébins. «Dès que les installations seront prêtes et les conditions sécuritaires établies, nous vendrons l'excèdent enregistré cet hiver et qui est estimé à 9 000 mégawatts à nos voisins tunisiens et marocains. Nous ne pouvons plus nous permettre de laisser jusqu'à 9000 mégawatts inexploités. Nous devons les mettre sur les marchés des deux rives de la Méditerranée et pourquoi pas vers d'autres pays?», soutiendra-t-il. Pour ce faire, il a annoncé l'entrée en Bourse de l'électricité algérienne. «Nous allons prochainement pénétrer le marché boursier en Espagne (...) actuellement, nous sommes en discussion pour régler les problèmes de taxes», a-t-il conclu. Signalons que l'autoroute électrique Est-Ouest passe par Bouira qui dispose d'un centre d'amplification à Birghbalou. Enfin faut-il préciser, que le ministre Guitouni s'est félicité du taux de raccordement au niveau de la wilaya en énergie, lequel a atteint les 85% pour le gaz et 98% pour l'électricité.

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha