Prévisions pour le 0 0000

 Adrar Min °C Max °C
 Laghouat Min °C Max °C
 Batna Min °C Max °C
 Biskra Min °C Max °C
 Tamanrasset Min °C Max °C
 Tlemcen Min °C Max °C
 Alger Min °C Max °C
 Saïda Min °C Max °C
 Annaba Min °C Max °C
 Mascara Min °C Max °C
 Ouargla Min °C Max °C
 Oran Min °C Max °C
 Illizi Min °C Max °C
 Tindouf Min °C Max °C
 Khenchela Min °C Max °C
 Mila Min °C Max °C
 Ghardaïa Min °C Max °C
Accueil |Nationale |

NOUVELLES CIRCONSCRIPTIONS ADMINISTRATIVES

Les prérogatives des walis délégués définies

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Sidi Abdellah, une des 14 nouvelles circonscriptions administrativesSidi Abdellah, une des 14 nouvelles circonscriptions administratives

D'importantes missions, dont celle de conduire la politique d'investissement dans les limites des territoires dont ils ont la charge, leur ont été confiées.

Le décret présidentiel portant création de 14 nouvelles circonscriptions administratives dans les wilayas d'Alger, Blida, Constantine, Annaba et Oran, a été publié au Journal officiel. Au titre de cette publication, la nouvelle-ville de Bouinan à Blida, celle de Sidi Abdellah à Alger, les pôles urbains de Draâ Errich à Annaba et Ali Mendjeli à Constantine, seront érigés au rang de wilayas déléguées. Le même décret classe les villes d'El Khroub, Zighoud
Youcef, Hamma Bouziane, Constantine-ville, dans la wilaya de Constantine, et Aïn El Turk, Arzew, Bir El Djir, Es-Senia, Oued Tlélat et Oran-ville, dans la wilaya d'Oran, sous forme de circonscriptions administratives territorialement compétentes.
On aura conclu, à voir cette réorganisation qui concerne les espaces urbains qui ont connu un développement important, la volonté des pouvoirs publics d'en faire des entités, soumises à une gouvernance décentralisée pour mieux en contrôler le développement futur. On en a pour preuve que ces circonscriptions administratives seront dirigées par des walis délégués qui exerceront leurs missions sous l'autorité du wali. Chaque wali délégué est chargé, notamment «d'animer, de coordonner et de contrôler les activités des communes de la circonscription administrative ainsi que les services de l'Etat qui y sont implantés, d'initier, de suivre et de conduire les actions de mise à niveau des services et établissements publics au niveau de la circonscription administrative». Ce sont là des prérogatives qui relèvent d'un ordonnateur, permettant, de fait, de suppléer le wali sur le territoire de la wilaya-déléguée. Le même décret stipule que le wali délégué doit, également, «veiller, avec le concours et en coordination avec les services de sécurité implantés dans la circonscription administrative, au maintien de l'ordre, de la sécurité, de la salubrité et de la tranquillité publics», et à ce titre, «il propose au wali de la wilaya, d'engager toute mesure qu'il juge nécessaire en vue de préserver l'ordre public et la sécurité des personnes et des biens», précise la même source. Cela en sus d'importantes prérogatives, dont celle de conduire la politique d'investissement dans les limites des territoires dont il a la charge. Cette importante attribution donne aux walis délégués une formidable opportunité de dynamiser l'économie locale. Même si le caractère urbain de nombreuses localités est plus qu'évident, il reste que les nouvelles villes qui figurent sur la liste des nouvelles circonscriptions administratives, disposeront, de fait, d'un important levier de développement, au sens où les questions relatives à l'investissement seront traitées localement. Cette fonction est d'autant plus intéressante pour les walis délégués que ceux-ci sont en charge du patrimoine public, les services publics, de l'état civil et des activités réglementées, selon les termes du décret présidentiel. Lequel donne au wali délégué des prérogatives sur «le domaine de l'agriculture et du développement rural, les ressources en eau et l'environnement, les travaux publics et les transports, l'habitat et l'urbanisme, l'éducation et la formation, le domaine de l'action sociale et la santé publique, celui de la jeunesse et des sports, le tourisme et de l'artisanat, l'emploi, le commerce, ainsi que l'énergie et de la sécurité industrielle».

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha