Accueil |Nationale |

MESSAOUD MESSAOUDI, DIRECTEUR DE L'ANTENNE LOCALE DE L'ANSEJ, À L'EXPRESSION

"On s'est adapté à la réalité de la région."

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

À l'occasion du Nouvel An berbère, les antennes locales de l'Ansej et de la Cnac ont organisé, conjointement, une exposition des PME qu'elles soutiennent. Accompagné de deux jeunes cadres, Messaoud Messaoudi nous accueille pour faire le point sur un secteur des plus sensibles dans une région encore plus sensible. Entretien.

L'Expression: Bonjour M.Messaoudi, tout d'abord pouvez-vous nous faire un petit bilan de l'exercice écoulé?
Messaoud Messaoudi:
Malgré la crise, l'année dernière a été pour nous positive. En 2018, nous avons financé 198 petites et moyennes entreprises. Un chiffre qui peut paraître dérisoire pour ce qui se fait à Alger ou dans d'autres grandes wilayas, mais pour nous, c'est un chiffre très important.
On a eu une évolution de plus de 10% par rapport à 2017 qui avait déjà connu une évolution. L'autre point positif est l'augmentation des femmes entrepreneurs qui a dépassé les 20% du chiffre global. Avec une moyenne de près de trois employés par PME, on peut estimer le nombre d'emplois directs à près de 600, et presque la moitié d'emplois indirects. Ce que j'estime être une très bonne moyenne.

Quels sont les secteurs prioritaires que vous financez?
Les orientations du chef de l'État Abdelaziz Bouteflika, sont claires: priorité aux secteurs producteurs et créateurs d'emplois. La primeur va donc à l'agriculture, l'industrie et les services. Les projets touristiques sont une nouveauté que l'on a récemment introduite. On donne l'exemple d'une entreprise de fabrication de tentes dans la région excentrée de In Guezzam à l'extrémité de la wilaya. Elle a été créée cette année dans le cadre de l'Ansej. Elle produit cet élément-clé dans le tourisme dans le Sahara. Des PME ont aussi été créées dans le domaine de l'industrie du granite qui est une matière première dont regorge la région. Il y a bien évidemment les artisans locaux que l'on soutient sans relâche depuis des années. On a couvert toutes les communes de la wilaya. En fait, il faut comprendre que l'on s'est adapté aux besoins et, surtout, aux potentialités de la région afin de créer des entreprises viables.

Comment s'annonce l'année 2019?
On lance un appel aux jeunes de la région pour venir nous proposer leurs projets qui entrent dans ce domaine. On a les budgets pour cela, surtout que notre taux de recouvrement dépasse les 88%. Nos portes sont grandes ouvertes pour eux. On espère créer beaucoup plus d'entreprises cette année, surtout que les hautes autorités du pays ont donné la priorité aux régions frontalières. De plus, Tamanrasset dispose de grandes richesses du sous-sol, une superficie importante, il n'y a donc pas de problèmes de foncier. Il y a aussi une potentialité agricole avec le mégaprojet de transfert d'eau de In Salah à Tamanrasset qui permet le développement du secteur; notamment à In Guezzam et Tilikelte. Je le répète, dans nos jeunes qui veulent se lancer l'entrepreneuriat, viennent nous proposer leurs idées que nous étudierons. Nous leur offrons un accompagnement personnalisé, que ce soit dans leurs démarches ou dans la gestion de leurs entreprises.

À vous entendre, il est très facile de créer des PME à Tam. Et la bureaucratie que dénoncent les porteurs de projets?
Je défie quiconque de me parler de bureaucratie. La porte de mon bureau est grande ouverte. Si le projet est viable et répond aux critères que je vous ai cités, il sera financé sans aucun problème. Les chiffres sont là pour le prouver. Je vous ai dit que l'on s'adapte à la réalité du marché. À titre d'exemple, concernant le recouvrement, quand on voit que l'entreprise est viable, mais n'arrive pas à honorer ses engagements, nous lui offrons des échéanciers selon ses capacités. Nous sommes là pour aider les jeunes et non pas pour les couler. Donc, chaque porteur de projets est le bienvenu, et s'il sent une quelconque «hogra» je lui donne votre numéro pour me dénoncer...

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha