Accueil |Nationale |

HYPERTENSION ET DIABÈTE EN ALGÉRIE

Un partenariat algéro-allemand en renfort

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Les maladies cardio-vasculaires causent 36% des décès en Algérie et le diabète 4%.

L'industrie pharmaceutique en Algérie s'est enrichie, hier, d'un nouveau fleuron, un projet qui viendra booster encore plus loin cette industrie naissante dans le pays, après la présentation des entreprises partenaires, en l'occurrence l'allemand Boehringer et Abdi Ibrahim Remède Pharma (Airep). Ce dernier, a été fondé en 2014 moyennant un investissement de 50 millions de dollars, en partenariat entre les sociétés leaders en Algérie et en Turquie, dans le domaine.
Le partenaire allemand Boehringer Ingelheim, est, quant à lui, une des 20 plus grandes industries pharmaceutiques qui emploient quelque 50 000 agents de par le monde. Ce laboratoire innove dans trois domaines: produits pharmaceutiques à usage humain, santé animale et biopharmacie.
Il s'agissait hier de la création de deux laboratoires pharmaceutiques en partenariat.
Le premier projet, qui sera implanté dans la nouvelle ville de Sidi Abdellah (Alger), sera opérationnel vers la fin juin pour produire des médicaments contre l'hypertension. D'un investissement de 20 millions d'euros injectés par le labo allemand, ce projet sera fonctionnel en attendant de concerter les efforts sur la production de médicaments contre le diabète «type 2» qui suivra sous peu. Le transfert de technologie fait partie intégrante de ce partenariat.
Les deux partenaires s'engagent à faire de l'Algérie un centre d'excellence en matière de santé en stimulant le secteur de fabrication locale.
Il faut savoir que l'Algérie a un profil de maladies non transmissibles (MNT). Celles-ci causent 76% de tous les décès avec une incidence de diabète de 11% chez les adultes. La mortalité par
maladies cardio-vasculaires est de 36%, de 03% par maladies respiratoires chroniques et 04% par le diabète.
Le ministre conseiller à l'ambassade allemande à Alger, Andrea Fieder se trouvait aux côtés des conférenciers Bachir Batel, directeur chez l'entreprise allemande et Mohamed Lamine Bousteila, directeur.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha