Prévisions pour le 0 0000

 Adrar Min °C Max °C
 Laghouat Min °C Max °C
 Batna Min °C Max °C
 Biskra Min °C Max °C
 Tamanrasset Min °C Max °C
 Tlemcen Min °C Max °C
 Alger Min °C Max °C
 Saïda Min °C Max °C
 Annaba Min °C Max °C
 Mascara Min °C Max °C
 Ouargla Min °C Max °C
 Oran Min °C Max °C
 Illizi Min °C Max °C
 Tindouf Min °C Max °C
 Khenchela Min °C Max °C
 Mila Min °C Max °C
 Ghardaïa Min °C Max °C
Accueil |Nationale |

TRANSPLANTATIONS D'ORGANES

Tout est fin prêt

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Le professeur Benziane a fait savoir que son service avait repris les greffes rénales après la formation d'équipes médicales pluridisciplinaires.

Le président de la Société algérienne de transplantation d'organes (Sato), le professeur Ali Benziane a affirmé, à Alger, que toutes les conditions étaient réunies pour commencer le prélèvement d'organes sur cadavre.
Intervenant lors des travaux du 10ème congrès de la Sato, le professeur Benziane a déclaré que les pouvoirs publics «ont garanti les conditions requises pour procéder au prélèvement d'organes sur cadavre suite à la promulgation en 2018 de la nouvelle loi sur la santé et l'installation de l'Agence nationale de greffe».
Le professeur Benziane, également chef de service d'hémodialyse au Centre hospitalo-universitaire Mohamed Lamine Debaghine de Bab El Oued (ex-Maillot), a fait savoir que son service avait repris les greffes rénales après la formation d'équipes médicales pluridisciplinaires qui ont effectué 13 interventions en 2017 et 25 autres en 2018. Il a fait état d'une première transplantation rénale sur un enfant de 3 ans en coordination avec l'Etablissement hospitalier spécialisé (EHS) en maladies cardiovasculaires Mohand Maouche Amokrane (Alger), ajoutant que cinq autres enfants sont programmés pour une opération similaire en 2019. Le président de la Sato a précisé que la liste des enfants nécessitant une greffe rénale en Algérie était beaucoup moindre que celle des adultes demandeurs.
Evoquant le programme tracé par le CHU de Bab El-Oued, le professeur Benziane a exprimé la disposition des spécialistes pour le développement de la greffe rénale à travers le prélèvement d'organes sur cadavre.
Pour sa part, le chef du service de chirurgie cardiovasculaire à l'EHS Mohand Maouche Amokrane, le professeur Hamid Kanoun a indiqué que «plus de 500 opérations de greffe rénale ont été effectuées au niveau de cet établissement, dont 60 au profit d'enfants».

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha