Prévisions pour le 0 0000

 Adrar Min °C Max °C
 Laghouat Min °C Max °C
 Batna Min °C Max °C
 Biskra Min °C Max °C
 Tamanrasset Min °C Max °C
 Tlemcen Min °C Max °C
 Alger Min °C Max °C
 Saïda Min °C Max °C
 Annaba Min °C Max °C
 Mascara Min °C Max °C
 Ouargla Min °C Max °C
 Oran Min °C Max °C
 Illizi Min °C Max °C
 Tindouf Min °C Max °C
 Khenchela Min °C Max °C
 Mila Min °C Max °C
 Ghardaïa Min °C Max °C
Accueil |Nationale |

ZALÉNE À PROPOS DES PROJETS D'EXTENSION DES 11 PORTS

"Un programme énorme et coûteux"

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

«Les infrastructures portuaires algériennes font face à de nombreuses difficultés et dysfonctionnements...»

En visite de deux jours à Skikda, le ministre des Travaux publics et des Transports, Abdelghani Zalène, a affirmé avant-hier soir que «le programme d'extension des ports de commerce à l'échelle nationale, lancé par l'état, est «un programme énorme et coûteux». A ce propos, il a rappelé que «11 ports font l'objet d'opérations d'extension, à Oran et à Annaba notamment, ainsi que la réalisation du port de Cherchell à Tipasa». Il a également insisté sur l'importance du «développement des ports pour la promotion de l'économie nationale». Il faut rappeler que les infrastructures portuaires algériennes, qui datent de l'époque coloniale font face à de nombreuses difficultés et dysfonctionnement car inadaptées à l'évolution du commerce international, du transport maritime et en décalage avec la gestion portuaire dans le monde, à une ou deux exceptions près. L'extension de la plupart des terminaux portuaires demeure bloquée, du fait de l'enclavement urbain. Enfin, la réalisation du port hub d'El Hamdania, à l'est de la ville de Cherchell, sera financée par crédit chinois à long terme, tandis que son management et l'exploitation seront confiés à Shanghai port. Au cours de son passage à l'Entreprise portuaire de Skikda (EPS), le ministre a souligné que «les ports de commerce constituent un levier de développement et contribuent de manière significative à la croissance économique». Toutefois, le financement de ces projets se pose avec acuité en ces temps de vaches maigres. Sur les lieux, le problème du financement de ce projet a été invoqué. Le ministre a instruit les responsables locaux de «trouver des ressources financières pour ce projet». Le ministre, qui a eu à écouter des explications sur l'établissement du port de Skikda et le secteur des travaux publics, a également reçu des explications sur le projet d'extension de l'EPS, d'après le compte rendu de l'agence officielle.
Selon l'exposé présenté, 90 nouveaux hectares s'ajouteront à l'ancien port de Skikda (actuellement 32ha), dans le cadre du projet d'extension dont l'étude est sur le point d'être achevée. «Des réunions seront tenues ultérieurement pour débattre des ressources financières de ce projet», a-t-il indiqué. Des explications sur le projet d'extension du port pétrolier de Skikda, ont été présentées au ministre. Les travaux le concernant seront lancés prochainement; ils ont été confiés à une entreprise chinoise. Le projet permettra l'augmentation de la capacité du port, à travers l'extension du quai consacré aux produits pétroliers, d'une capacité de 120 000 m3, l'achèvement d'un autre quai pour l'amarrage des navires de transport, dont la charge oscille entre 50 000 à 250 000 tonnes, ainsi que la réalisation d'un quai commercial. Le port pétrolier de Skikda bénéficie depuis 2012 d'une autre importante opération de réhabilitation des postes pétroliers, réalisée par une entreprise espagnole, pour une enveloppe financière de l'ordre de 4,5 milliards de dinars, selon les données fournies.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha