Prévisions pour le 0 0000

 Adrar Min °C Max °C
 Laghouat Min °C Max °C
 Batna Min °C Max °C
 Biskra Min °C Max °C
 Tamanrasset Min °C Max °C
 Tlemcen Min °C Max °C
 Alger Min °C Max °C
 Saïda Min °C Max °C
 Annaba Min °C Max °C
 Mascara Min °C Max °C
 Ouargla Min °C Max °C
 Oran Min °C Max °C
 Illizi Min °C Max °C
 Tindouf Min °C Max °C
 Khenchela Min °C Max °C
 Mila Min °C Max °C
 Ghardaïa Min °C Max °C
Accueil |Nationale |

DÉTOURNEMENT DE FONDS PUBLICS À BÉJAÏA

Un fonctionnaire sous les verrous

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

La course au gain facile amène toujours à des chemins sans issue et c'est là que la situation se complique et la course s'achève.

Les éléments de sûreté de la wilaya de Béjaïa se distinguent encore une fois dans une affaire de détournement et de dilapidation de biens publics. Au courant de la semaine dernière, la brigade économique a réussi à élucider une affaire de détournement et plus précisément de vol, dont s'est rendu coupable un employé d'une société publique, dont le communiqué de la cellule de communication de la police ne précise pas le nom, tout comme d'ailleurs celui du présumé voleur.
Agissant sur une plainte déposée par le directeur de la société, les éléments de la brigade économique ont vite engagé une enquête minutieuse, qui les conduira rapidement vers le suspect. Le directeur de cet établissement public s'est inquiété de découvrir la disparition d'une somme de 9 millions de DA de la caisse d'une société publique. Pris de panique, il saisit la police qui entreprit aussitôt ses investigations pour identifier rapidement le présumé voleur avant de procéder à son arrestation. Il s'agit d'un employé de la même société, qui a souvent accès à la trésorerie de celle-ci. Après constitution d'un dossier juridique, le mis en cause a été présenté par-devant le parquet de Béjaïa, qui l'a placé sous mandat de dépôt. Il devra comparaître prochainement pour vol et détournement de fonds publics. Des affaires similaires sont légion à Béjaïa et un peu partout dans le pays. Les signes extérieurs de certains responsables attestent souvent d'un train de vie huppé qu'on ne peut mener avec uniquement son salaire mensuel. Le décalage est tel que parfois on se pose la question sur l'inertie qui mine les parties concernées.
Pour le cas traité récemment par la police de Béjaïa, il fait suite à une plainte. D'autres cas continuent à profiter du peu d'intérêt qu'accordent les pouvoirs publics aux enrichissements illicites.
Si certains peuvent prévaloir une pension de retraite des parents en devises ou encore la vente de biens pour justifier ce train de vie, d'autres ne seront pas en mesure de prouver quoi que ce soit. Sous d'autres cieux, le moindre dépôt à la banque est soumis à tout un interrogatoire pour déterminer l'origine des fonds déposés. Chez nous on se soucie peu des cas précis.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha