Prévisions pour le 0 0000

 Adrar Min °C Max °C
 Laghouat Min °C Max °C
 Batna Min °C Max °C
 Biskra Min °C Max °C
 Tamanrasset Min °C Max °C
 Tlemcen Min °C Max °C
 Alger Min °C Max °C
 Saïda Min °C Max °C
 Annaba Min °C Max °C
 Mascara Min °C Max °C
 Ouargla Min °C Max °C
 Oran Min °C Max °C
 Illizi Min °C Max °C
 Tindouf Min °C Max °C
 Khenchela Min °C Max °C
 Mila Min °C Max °C
 Ghardaïa Min °C Max °C
Accueil |Nationale |

MEZHOUD SUR LES PAS D'UNE GESTION CIBLÉE

Ces visites des heures tardives

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Une visite à moult connotationsUne visite à moult connotations

Estimant que le travail n'a pas d'heure, le wali de Annaba a visité une cité de sa circonscription de compétence en pleine nuit.

En effet, c'est la cité Erym que le chef de l'exécutif a décidé de visiter, voire d'inspecter tard dans la soirée d'hier. Une visite à moult connotations, au vu de la détérioration très avancée du cadre de vie de cette cité et ses habitants. Une situation qui a nécessité la mobilisation de l'ensemble des responsables concernés, chacun en son domaine. Car, convient-il de signaler, la cité Erym, située à l'ouest de la commune de Annaba, a de tous temps, et pour des raisons inexpliquées, été marginalisée. Situation insoutenable pour les habitants qui n'ont pas manqué, quand l'occasion se présente d'attirer l'attention des responsables locaux, l'APC notamment. Ainsi, après une patience mise à rude épreuve, les locataires de l'Hôtel de ville de Annaba, ont finalement décidé de assumer la responsabilité leur incombant, quant à la précarité du cadre de vie prévalant dans cette cité et bien d'autres. Dans ce sens, une opération de nettoyage a été organisée par les services de l'APC, à la faveur de la cité des 350 Logements. L'action a vu la mobilisation de tous services confondus, à savoir la direction de l'environnement, les éléments du Centre d'enfouissement technique (CET), l'Epic Annaba Propre, l'Etablissement d'amélioration d'urbaine, l'Office national d'assainissement (ONA), l'Union des comités de quartiers de la ville les Scouts musulmans algériens (SM). En outre, il a, également, été procédé à des travaux d'aménagement, réfection des réseaux d'évacuation des eaux usées, des trottoirs et des chaussées, ainsi que les portes d'entrées des blocs, de la salle de soins et l'achèvement des travaux de réalisation du stade. Des travaux que le wali de Annaba, a tenu à inspecter par lui-même. Toutefois, il convient de noter que, si la visite du chef de l'exécutif,a été conçue comme une bonne volonté, par les habitants de la cité Erym, elle revêt néanmoins une autre dimension pour le responsable de la wilaya de Annaba.
Effectivement, cette visite inopinée du wali de Annaba s'inscrit dans le sens de la politique de rapprochement du responsable avec les populations de sa circonscription de compétence. Pour Toufik Mezhoud, le bon sens d'une gestion, c'est d'être à l'écoute directe des habitants. Connaître les besoins à la base de leur malaise.
Le chef de l'exécutif semble désapprouver les visites programmées et guidées. Car, selon lui, elles masquent des vérités que seul le simple citoyen peut dévoiler, du fait qu'il est directement concerné. Ainsi et depuis son installation à la tête de la wilaya de Annaba, Mezhoud a été, l'intermédiaire de lui-même. Une méthode de travail qui, apparemment semble avoir eu des résultats probants. En témoigne la gratitude des habitants à leur responsable, à travers une vaste réaction sur les réseaux sociaux, en guise de remerciement, et surtout afin de lui rendre hommage pour l'intérêt qu'il leur a porté ou plutôt à l'égard de leur cadre de vie.
Puisque convient-il de signaler, une enveloppe financière de 20 milliards de centimes a été allouée par le premier responsable de la wilaya de Annaba, à la faveur de l'amélioration urbaine de cette zone de la commune de Annaba. Il faut noter que, si les nuits d'hiver sont aussi froides que celles du Pôle Nord, la visite du wali à la cité Erym, n'a pas empêché les habitants de sortir pour l'accueillir. Car, les propos et surtout la détermination du responsable, quant à l'amélioration du cadre de vie des populations, a réchauffé leurs coeurs. En réalité, le citoyen n'est autre qu'un petit adulte qui n'aspire qu'à une considération à l'égard de ses besoins minimums, mais élémentaires pour le commun des humains.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha