Prévisions pour le 0 0000

 Adrar Min °C Max °C
 Laghouat Min °C Max °C
 Batna Min °C Max °C
 Biskra Min °C Max °C
 Tamanrasset Min °C Max °C
 Tlemcen Min °C Max °C
 Alger Min °C Max °C
 Saïda Min °C Max °C
 Annaba Min °C Max °C
 Mascara Min °C Max °C
 Ouargla Min °C Max °C
 Oran Min °C Max °C
 Illizi Min °C Max °C
 Tindouf Min °C Max °C
 Khenchela Min °C Max °C
 Mila Min °C Max °C
 Ghardaïa Min °C Max °C
Accueil |Nationale |

IRRESPONSABLE EXTRACTION DE SABLE MARIN

Catastrophe écologique à Béjaïa

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
l'extraction illicite du sable marin. C'est un trafic à ciel ouvertl'extraction illicite du sable marin. C'est un trafic à ciel ouvert

La mer démontée ces derniers jours, a mis à nu toutes les dissimulations des marchands de sable, puisque les vagues ont pu traverser toute la plage pour atteindre la Route nationale 9.

Ni les alertes des associations écologiques ni les dénonciations des élus locaux et nationaux, n'ont pu provoquer la réaction des pouvoirs publics sur une catastrophe écologique à ciel ouvert sur la côte-est de Béjaïa, à 10 km du chef-lieu, plus précisément aux abords du mythique ex-club hippique de Béjaïa.
La mer démontée ces derniers jours, a mis à nu toutes les dissimulations des marchands de sable, puisque les vagues ont pu traverser toute la plage pour atteindre la Route nationale 9.
Le bord de mer, qui était à une centaine de mètres dans les années 1970-1980 du bord de la route, est désormais réduit à une vingtaine de mètres en quelques endroits. C'est dire que la catastrophe est réelle et imminente. Elle est visible et palpable uniquement au lieudit «club hippique». C'est pourquoi l'on s'est penché sur la question pour en connaître plus sur les tenants et les aboutissants de cette catastrophe écologique. Pour les riverains et les associations activant dans le domaine écologique, la raison est simple et claire: «C'est à cause de l'extraction illicite du sable marin. C'est un trafic de sable à ciel ouvert qui se pratique au vu et au su du simple citoyen jusqu'aux autorités compétentes à charge de protéger le littoral d'une part et de lutter contre toute forme de trafic et du commerce informel, d'autre part», nous dira un riverain de cette plage de la banlieue béjaouie.
Pour son voisin, il n'est pas question de se voiler la face, «il faut dire les vérités telles qu'elles sont». Ce phénomène est apparu depuis l'installation d'un privé qui a eu ce large terrain au bord de la mer dans le cadre du Calpiref, pour construire un hôtel. Il a installé son chantier puis il s'est mis à l'extraction du sable marin, sans toutefois commencer à construire. Ce qui nous ramène à dire qu'il fait dans la marchandisation du sable marin. Il a plutôt monté une sablière marine sans qu'aucune autorité ne lève le petit doigt. «C'est une catastrophe écologique à ciel ouvert avec une complicité à tous les niveaux», nous dira notre interlocuteur avec beaucoup de colère et d'amertume. Aujourd'hui, l'urgence consiste à protéger les usagers de la RN9 dans le sens Tichy- Béjaïa puisque tout mauvais temps qui provoque une agitation de la mer fait déborder cette dernière sur la Route nationale.
La sonnette d'alarme est désormais tirée et la balle est dans le camp des autorités concernées.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha