Prévisions pour le 0 0000

 Adrar Min °C Max °C
 Laghouat Min °C Max °C
 Batna Min °C Max °C
 Biskra Min °C Max °C
 Tamanrasset Min °C Max °C
 Tlemcen Min °C Max °C
 Alger Min °C Max °C
 Saïda Min °C Max °C
 Annaba Min °C Max °C
 Mascara Min °C Max °C
 Ouargla Min °C Max °C
 Oran Min °C Max °C
 Illizi Min °C Max °C
 Tindouf Min °C Max °C
 Khenchela Min °C Max °C
 Mila Min °C Max °C
 Ghardaïa Min °C Max °C
Accueil |Nationale |

LE RND APPELLE LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE À SE PORTER CANDIDAT

Ouyahia trace la feuille de route

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Ouyahia trace la feuille de route

Le RND est resté constant dans sa position qui constitue sa trame de fond par rapport à la question de la présidentielle.

Le Rassemblement national démocratique (RND), a réitéré son appel au président Bouteflika à se porter candidat. Cet appel s'inscrit dans l'ordre logique sur le plan politique au sein du RND qui n'a pas cessé d'exhorter le président de la République à se porter candidat à l'élection présidentielle du mois d'avril de l'année en cours.
Le président de la République vient de convoquer le corps électoral, donc il a coupé court avec les supputations de certains partis politiques.
Le RND qui a salué la décision du président de la République, n'a fait que réaffirmer ses positions depuis l'apparition des spéculations autour du report de l'élection présidentielle.
Le Rassemblement national démocratique n'a pas suivi la vague qui faisait dans le vacarme politique et le tintamarre à travers des semblants d'initiatives de «sortie de crise».
Le secrétaire général, Ahmed Ouyahia en l'occurrence, est resté imperturbable quant au débat qui s'est déclenché sur la présidentielle depuis des mois par certains partis politiques comme c'est le cas pour le président du Mouvement de la société pour la paix (MSP), Abderrazak Makri. Ce dernier avait eu recours à toutes les «gymnastiques» pour convaincre les partis de l'opposition et même ceux du pouvoir pour s'inscrire dans sa démarche qui stipule la transition et l'implication, y compris l'institution militaire dans ce processus.
Beaucoup de partis politiques ont essayé d'aborder cet aspect sous forme de dialogue avec les partisans du report de l'élection présidentielle et la mise en place d'un mécanisme de transition qui assurera la gestion des institutions.
Le premier responsable du RND a manifesté sa position qui est celle de son parti lors des rencontres initiées par le MSP et son chef.
Ouyahia n'y est pas allé avec le dos de la cuillère pour signifier aux promoteurs du report de l'élection le rejet clair du RND quant à la démarche qui est considérée comme une proposition qui se contredit avec tout le processus électoral et institutionnel qui a été parachevé depuis des années.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha