Prévisions pour le 0 0000

 Adrar Min °C Max °C
 Laghouat Min °C Max °C
 Batna Min °C Max °C
 Biskra Min °C Max °C
 Tamanrasset Min °C Max °C
 Tlemcen Min °C Max °C
 Alger Min °C Max °C
 Saïda Min °C Max °C
 Annaba Min °C Max °C
 Mascara Min °C Max °C
 Ouargla Min °C Max °C
 Oran Min °C Max °C
 Illizi Min °C Max °C
 Tindouf Min °C Max °C
 Khenchela Min °C Max °C
 Mila Min °C Max °C
 Ghardaïa Min °C Max °C
Accueil |Nationale |

LA DEMANDE MONDIALE S'ÉTABLIT À PLUS DE 100 MILLIONS DE B/J

L'or noir peut voir l'avenir en rose

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Les cours de l'or noir ont aligné 10 séances de hausse consécutivesLes cours de l'or noir ont aligné 10 séances de hausse consécutives

Les prix du pétrole ont terminé la semaine qui s'est achevée vendredi, à 62, 70 dollars à Londres, leur plus haut niveau depuis novembre 2018.

Le baril reprend du poil de la bête en ce début d'année 2019, défiant toutes les prévisions qui le donnaient pour moribond. Et l'on commence même à parler d'un baril à 100 dollars d'ici fin 2019, voire début 2020. Eh oui! Et ce n'est pas une vue de l'esprit! La prévision est faite par un expert, une référence internationale des marchés des matières premières. «Nous pensons que le prix du pétrole reverra sans doute les 100 dollars en fin d'année 2019 ou début d'année 2020», a déclaré Benjamin Louvet, gérant des matières premières chez OFI Asset Management, dans une interview publiée, hier, sur le site du magazine économique français Challenge. L'or noir peut-il voir l'avenir en rose?
Les informations qui se sont succédé depuis jeudi dernier le laissent, en tous les cas, augurer, à commencer par l'Agence internationale de l'énergie, qui a maintenu ses prévisions de croissance de la demande mondiale de pétrole pour 2018 et 2019. «L'AIE table toujours sur une croissance de la demande mondiale de 1,3 million de barils par jour (mbj) cette année, puis de 1,4 mbj en 2019, pour s'établir à 100,6 mbj l'an prochain», indique le bras armé économique des pays occidentaux dans son rapport mensuel sur le pétrole, publié jeudi. L'Agence a, par ailleurs, revu à la baisse, de 415.000 barils/jour, à 1,5 mbj, sa prévision d'augmentation de l'offre pour l'année prochaine concernant la production issue de pays non membres de l'Opep, après une hausse attendue de 2,4 mbj cette année, une conséquence directe de la diminution de 800 000 barils par jour de la production de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole, entrant dans le cadre de l'accord de la baisse de 1,2 million de b/j de l'alliance Opep-non Opep, conclu le 8 décembre à Vienne, en Autriche. Dans le même temps, l'Organisation des pays exportateurs de pétrole annonce avoir réduit sa production en décembre, pour le deuxième mois consécutif. «La production totale des membres de l'Opep a décliné de 751.000 barils par jour en décembre, à 31,58 millions de barils par jour (mbj), l'Arabie saoudite représentant à elle seule plus de la moitié de ce recul», indiquent des sources secondaires (indirectes) citées par l'Opep, dans son rapport mensuel rendu public le 17 janvier. En ce qui concerne la croissance de la demande, l'Opep a maintenu ses prévisions inchangées, à 1,29 mbj.
Elle atteindrait 100,08 mbj en 2019. Le chef de file de l'Opep, qui veut un baril de pétrole à 80 dollars, voire plus, a décidé de passer à l'acte. Sa production a baissé de 460 000 barils par jour en décembre. Ce serrage de vannes va se poursuivre. «Le royaume, premier exportateur mondial de pétrole, réduira ses exportations de 800.000 barils par jour à 7,2 millions en janvier contre 8 millions bpj en novembre», a indiqué, le 9 janvier, le ministre saoudien de l'Energie, Khalid al-Falih. Une réduction supplémentaire de 100.000 barils par jour est prévue pour le mois de février. 48 heures plus tard, le ministre russe de l'Energie, Alexandre Novak, confiait que la Russie a commencé à réduire davantage sa production de pétrole. Son niveau de réduction pourrait atteindre 50.000 barils par jour d'ici la fin janvier.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha