Accueil |Nationale |

CONTENEURS SORTIS FRAUDULEUSEMENT DU PORT DE ANNABA

Les présumés impliqués auditionnés

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Le juge d'instruction relevant du tribunal de Annaba, après audition, a décidé hier, la mise sous mandat de dépôt pour quatre individus, dont deux douaniers, une transitaire et un importateur, apprend-on de source judiciaire. Le même magistrat a, également, retenu la mise sous contrôle judiciaire de l'ex-directeur régional des douanes algériennes, du port de Annaba, a ajouté la même source. Il est reproché aux concernés par ces mesures judiciaires, fausse déclaration, faux et usage de faux, mauvais usage de la fonction, infraction au code de change et au mouvement des fonds de / et vers l'étranger. Des griefs ayant trait à la facilitation de la sortie frauduleuse de 20 conteneurs du port de Annaba. Un scandale qui a conduit au couloir de la justice 16 individus entre prévenus, témoins et fonctionnaire de la DCP de Annaba. Rappelons que, l'affaire se rapporte à 20 conteneurs de 40 pouces, chargés de téléviseurs LD, importés de Chine. Or, cette marchandise est interdite d'importation. Lors de l'opération de contrôle douanier, censé constater des panneaux photovoltaïques, déclarés par l'importateur, il avait été découvert dans les 18 autres conteneurs, des téléviseurs LED, portant la mention «fabriqué en Algérie». Aussitôt, l'officier en charge de l'opération de contrôle, refusa de valider la déclaration et bloqua la marchandise au port. Pis encore, le contrôleur en douane avait alerté les services de sécurité, sur ce dépassement. Une intégrité qui lui avait coûté la suspension de poste, pour soi-disant insubordination. Puisque ledit contrôleur en douane avait refusé l'ordre de validation... L'importateur quant à lui, apparemment bien introduit, avait pu faire réexpédier la marchandise. Une fraude qui avait occasionné une perte de 2,5 milliards de dinars d'amende, dont devait s'acquitter l'importateur, ainsi que la saisie de la marchandise introduite frauduleusement sur le territoire national. Etant un acte contraire à la réglementation, l'affaire avait pris la dimension d'un scandale éclaboussant démesurément le port de Annaba. Ebruitée, la sortie frauduleuse des conteneurs avait été prise en main par la direction générale des douanes, qui avait ordonné une enquête.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha