Prévisions pour le 0 0000

 Adrar Min °C Max °C
 Laghouat Min °C Max °C
 Batna Min °C Max °C
 Biskra Min °C Max °C
 Tamanrasset Min °C Max °C
 Tlemcen Min °C Max °C
 Alger Min °C Max °C
 Saïda Min °C Max °C
 Annaba Min °C Max °C
 Mascara Min °C Max °C
 Ouargla Min °C Max °C
 Oran Min °C Max °C
 Illizi Min °C Max °C
 Tindouf Min °C Max °C
 Khenchela Min °C Max °C
 Mila Min °C Max °C
 Ghardaïa Min °C Max °C
Accueil |Nationale |

LES HANDICAPÉS FACE AU «REGARD» DE LA SOCIÉTÉ

Les mille et une misères

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
changer le regard de la société...changer le regard de la société...

La présidente de la Fédération nationale des handicapés déplore la double pénalisation des handicapés.

«Les handicapés font face à plusieurs difficultés et problèmes dans leur vie quotidienne. Cela est dû notamment aux mentalités figées qui n'ont pas trop évolué dans le sens de la pleine reconnaissance des droits de cette frange de la société. Aussi, beaucoup reste à faire pour changer le regard de la société, qui reste englué dans un cadre étroit du sentiment de compassion qu'elle éprouve à l'endroit de la personne handicapée.»
Ce constat affligeant, hélas, est de Mme Atika Mameri présidente de la Fédération nationale des personnes handicapées, lors d'une conférence de presse qu'elle a animée vendredi à Alger.
Ainsi, dira-t-elle que les personnes en situation de handicap sont doublement pénalisées: leur handicap, généralement est mal pris en charge, ajouté à cela les difficultés de la vie dans une société qui ne leur est pas adaptée. Mme Mameri a tenu à remercier à cette occasion les pouvoirs publics pour le remboursement effectif des sondes lubrifiées pour autosondage qui sont vitales et apportent un confort effectif à certains malades, citant le cas des blessés médullaires et celui des personnes atteintes de spina-bifida ou de sclérose en plaques, qui utilisaient auparavant les sondes à demeure, malgré l'abandon de cette technique par plusieurs pays suite aux complications qu'elles entraînent, notamment sur la fonction rénale.
L'oratrice a indiqué que la Cnas (Caisse de sécurité sociale)vient de prendre la décision de rembourser ces sondes et favoriser ainsi l'autosondage propre intermittent (Aspi), méthode de référence recommandée à travers plusieurs pays dans le monde, dans le drainage des urines, en cas de rétention urinaire ou de vidange vésicale incomplète, ce, quelles que soient les causes de la maladie. Saluant cette démarche, Atika Mameri a affirmé que les autorités algériennes ont répondu favorablement aux doléances de ceux qui sont en contact permanent avec les malades.
Le professeur Dahdouh Abderrezak, président de la Société algérienne de chirurgie urologique (Sacu), a évoqué, quant à lui, le consensus national médical et scientifique sur l'autosondage qui préserve les malades contre des complications graves, notamment rénales. Selon lui, 30% des dépenses seront économisés dans le traitement des insuffisants rénaux, en évitant les complications et les infections aux patients concernés.
Le comité des experts qui regroupe des professeurs de médecine physique et de réadaptation, ainsi que les professeurs en urologie, ont adopté le consensus national médical et scientifique sur l'autosondage intermittent propre qui a servi de base dans la prise de cette décision. d'autant plus qu'il met en valeur le rapport coût/efficacité pour la sécurité sociale, ainsi que la réinsertion socio - professionnelle des patients. Il a ajouté que la sonde hydrophile autolubrifiée est atraumatique et évite ainsi, les complications infectieuses et mécaniques provoquées par les sondes à demeure, tout en permettant une manipulation plus facile. De son côté le professeur Cherid, chef de service à l'EHS d'Azur-Plage affirmera que les sondes à demeure ont des conséquences désastreuses sur les malades et génèrent un impact financier plus lourd sur les caisses de l'Etat.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha