Prévisions pour le 0 0000

 Adrar Min °C Max °C
 Laghouat Min °C Max °C
 Batna Min °C Max °C
 Biskra Min °C Max °C
 Tamanrasset Min °C Max °C
 Tlemcen Min °C Max °C
 Alger Min °C Max °C
 Saïda Min °C Max °C
 Annaba Min °C Max °C
 Mascara Min °C Max °C
 Ouargla Min °C Max °C
 Oran Min °C Max °C
 Illizi Min °C Max °C
 Tindouf Min °C Max °C
 Khenchela Min °C Max °C
 Mila Min °C Max °C
 Ghardaïa Min °C Max °C
Accueil |Nationale |

Sous l'oeil veillant de la Hiise

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Sous l'oeil veillant de la Hiise

Abdelwahab Derbal a, tout en appelant le personnel politique à «respecter la loi relative aux élections», rassuré de la saisine automatique de l'instance qu'il préside en cas de dépassement ou partialité de l'administration avéré.

Ce sera une première pour l'Algérie. Le scrutin présidentiel du 18 avril 2019 se déroulera sous la supervision de la Haute instance indépendante de surveillance des élections (Hiise).
Créée à la faveur de la révision constitutionnelle de 2016 et composée de 410 membres (205 magistrats et 205 compétences indépendantes issues de la société civile), la Hiise qui jouit de l'autonomie financière et de gestion, est dotée de larges prérogatives pour veiller au déroulement des consultations électorales dans la transparence, la probité et la neutralité dès la convocation du corps électoral jusqu'à la proclamation des résultats du scrutin. C'est pour cette raison d'ailleurs que le président de ladite commission, Abdelwahab Derbal, un juriste de formation, qui a occupé plusieurs hautes fonctions au sein de l'Etat, a choisi d'intervenir, hier, sur les ondes de la radio.
Le président de la Hiise a tenu en premier lieu à souligner que le respect de l'Algérie des délais de ses échéances électorales était «un signe positif et un message clair» qu'elle assure le «premier gage» dans le processus démocratique, ajoutant que la convocation du corps électoral pour l'organisation de la présidentielle dans les délais «illustre clairement que l'Algérie assure le premier gage dans le processus démocratique».
Derbal a rappelé, dans ce sens, que l'Algérie veille, depuis deux décennies, au respect des délais des échéances électorales, «preuve que nous sommes capables de mieux construire», a-t-il dit.
Dans le même ordre d'idées, le président de la Hiise a réitéré que le perfectionnement du processus électoral était «un travail permanent et constant et non conjoncturel», faisant remarquer que «les lacunes» relevées par son Instance dans le Code électoral, qui nécessite une révision, «n'avaient pas d'incidence sur le processus électoral».
Derbal n'a pas manqué, de réitérer, à cette occasion, son appel à tout le personnel politique à «respecter la loi relative aux élections» tout en rassurant les partenaires politiques que «tout dépassement ou partialité de l'administration entravant le bon déroulement de l'élection avéré, la saisine par voie légale est automatique, notamment au niveau du procureur général pour des suites judiciaires».
Outre l'amélioration des moyens et textes organisationnels relatifs aux élections, l'invité de la rédaction de la Chaîne1 a mis en avant l'importance de la formation de tous les intervenants dans le processus électoral, y compris les membres de l'Instance, rappelant que des sessions de formation ont été organisées en 2018 sur les missions de la Hiise qui doit être «une instance de surveillance reposant sur des bases scientifiques efficientes».

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha