Accueil |Nationale |

300 KILOS DE COCAÏNE SAISIS PAR L'ARMÉE AU PORT DE SKIKDA

Le cartel des anonymes

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Après la «chira», c'est la cocaïneAprès la «chira», c'est la cocaïne

Qui est derrière cette nouvelle affaire, maintenant que Kamel Chikhi, accusé dans «l'affaire des 701 kg», est en prison? il s'agit certainement d'un autre réseau. L'enquête trouvera son chemin vers les coupables.

Une importante quantité de cocaïne évaluée à 3 quintaux 712 grammes a été retrouvée dans l'après-midi du vendredi au large des eaux maritimes de la wilaya de Skikda. L'alerte a été donnée par des marins, pour que des éléments du Groupement territorial des garde-côtes de Skikda se déplacent aussitôt vers le lieu précis situé dans l'espace maritime de la zone industrielle de la wilaya. La marchandise était bien enveloppée et cachée dans des sacs à dos. Alors que l'affaire de l'introduction en mai 2018 de 701 kg de cocaïne via le port d'Oran n'a pas encore livré tous ses secrets, voilà qu'une autre tentative est enregistrée.
Pour rappel, un communiqué du ministère de la Défense nationale avait indiqué que cette cargaison était chargée à bord d'un navire commercial battant pavillon libérien, en provenance du Brésil, en passant par le port de Valence, en Espagne, avant de pénétrer dans les eaux territoriales nationales.
14 personnes avaient été arrêtées et interrogées suite à cette saisie, dont deux journalistes, à cause d'une information controversée en relation avec l'affaire. Ce n'est pas la deuxième affaire, contrairement à ce qui est annoncé, puisqu'une première affaire avait été enregistrée quelques années plus tôt. Cette affaire a été enregistrée contre X et aucune information n'a pu filtrer. Selon des sources très bien informées, un cartel de la drogue tente de faire de l'Algérie un lieu de transit des drogues dures. Comme la cocaïne, la marchandise est surtout destinée aux pays d'Europe.
L'Algérie, serait-elle entrée de plain-pied dans le monde de la criminalité internationale? Est-on en mesure d'apprécier les véritables enjeux de ce nouveau phénomène? Ce qui est sûr, est le fait que l'Algérie ne peut en aucun cas être un refuge pour les réseaux internationaux de cet immense trafic auquel s'adonne une mafia transnationale. Habituellement ce genre de trafic est surtout florissant au niveau des pays qui sont gérés par les défenseurs du capitalisme. Une affaire d'hommes d'affaires riches que même les USA, par le biais de la CIA, combattent.
Néanmoins, en Algérie on n'en est pas encore là et la mafia du trafic des drogues dures n'a, peut-être, aucune chance d'y exercer ce genre de criminalité comme c'est le cas au niveau de plusieurs pays européens comme l'Espagne ou l'Italie, mais aucune chance non plus pour que ces organisations internationales puissent s'implanter en Algérie qui, par contre, constituerait un pays intermédiaire.
Mais qui est derrière, maintenant que Kamel Chikhi, accusé dans l'affaire des 701 kg est en prison? Il s'agit certainement d'intermédiaires moins importants. L'enquête, confiée au commandement de la Gendarmerie nationale, trouvera son chemin vers les coupables.
Le phénomène a pris de l'ampleur, il faut le souligner, notamment depuis l'éclatement des crises dans les pays qui assiègent l'Algérie. On pense avoir trouvé une nouvelle trajectoire vers l'Europe, en passant par l'Algérie, pour atteindre la Libye d'où la marchandise est ensuite acheminée à destination. L'Algérie reste, cependant, une nouvelle cible des organisations criminelles internationales qui s'adonnent au trafic des drogues dures, ce qui doit alarmer les autorités, d'autant plus que l'Algérie fait face également, à un phénomène et pas des moindres, le trafic de cannabis.
Ce sont des quantités importantes qui sont saisies par les forces de l'ANP quotidiennement dans le Sud, du kif traité en provenance du Maroc qui est considéré comme l'un des pays qui en produisent. En 2018, l'ANP a saisi, lors de ses opérations, 701 995 kg de cocaïne, 24,96 t de kif traité, 2,2 kg d'héroïne et 509 828 comprimés psychotropes, ce qui fait froid dans le dos.

Quelques saisies de cocaïne dans le monde en 2018

10 mars 2018
Saisie de 1,6 tonne de cocaïne en route pour la Belgique
25 avril 2018
La police espagnole a saisi près de 9tonnes de cocaïne dans le port d'Algésiras, dans le sud de l'Espagne.
25 avril 2018
La Chine a saisi 1,3 tonne de cocaïne en provenance d'Amérique du Sud, dans la plus grande prise de cette drogue jamais effectuée à l'échelle nationale.
13 juillet 2018
Deux tonnes de cocaïne saisies à bord d'un yacht en Angleterre.
2 août 2018
Deux tonnes de cocaïne ont été saisies au large des côtes du Costa-Rica
1 septembre 2018
840 kg de cocaïne ont été interceptés par la police portugaise début septembre sur un voilier battant pavillon français dans l'archipel des Açores.
13 septembre 2018
Plus d'une tonne de cocaïne, destinée au Mexique, a été saisie sur une base de la Force aérienne de l'Equateur (FAE) et deux militaires arrêtés.
2 octobre 2018
650 kg de cocaïne saisis à Toulouse.
9 novembre 2018
Saisie historique de 12 tonnes de cocaïne en Colombie.

50 tonnes de cocaïne saisies en 2018 au port d'Anvers

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha