Prévisions pour le 0 0000

 Adrar Min °C Max °C
 Laghouat Min °C Max °C
 Batna Min °C Max °C
 Biskra Min °C Max °C
 Tamanrasset Min °C Max °C
 Tlemcen Min °C Max °C
 Alger Min °C Max °C
 Saïda Min °C Max °C
 Annaba Min °C Max °C
 Mascara Min °C Max °C
 Ouargla Min °C Max °C
 Oran Min °C Max °C
 Illizi Min °C Max °C
 Tindouf Min °C Max °C
 Khenchela Min °C Max °C
 Mila Min °C Max °C
 Ghardaïa Min °C Max °C
Accueil |Nationale |

DÉCÈS DE ABDELMALEK GUENAÏZIA

Une partie de la mémoire de l'ALN s'est éteinte

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Une partie de la mémoire de l'ALN s'est éteinte

Il est titulaire de l'Etoile militaire et de la Médaille commémorative décernées par feu Anouar al-Sadate à l'issue de la guerre contre Israël, d'octobre 1973.

Abdelmalek Guenaïzia, ancien ministre délégué auprès du ministre de la Défense nationale a été rappelé à Dieu hier à Genève, en Suisse, à l'âge de 82 ans, ont annoncé ses proches.
Né le 20 novembre 1936 à Souk-Ahras, Abdelmalek Guenaïzia a rejoint les rangs de l'Armée de Libération nationale en 1958, alors qu'il n'était âgé que de 22 ans.
Formé notamment dans l'ex-Urss, il avait occupé plusieurs hautes fonctions au sein de l'Armée nationale populaire. Il a été ainsi chef d'état-major, avant d'être nommé ambassadeur d'Algérie en Suisse. Il occupera par la suite le poste de ministre délégué à la Défense nationale avant de prendre sa retraite.
À l'indépendance de l'Algérie, Guenaïzia assume, après une formation en Urss et en France, successivement, les fonctions de chef d'état-major au niveau de Régions militaires, commandant de la mythique 8ème Brigade blindée, commandant adjoint de Région militaire, puis successivement directeur central de la logistique, du matériel et des fabrications militaires. Entre-temps, il aura participé à la guerre israélo-arabe de 1973, commandant sur le front une brigade blindée. Promu au grade de général en 1984, il est désigné, en 1985, commandant des Forces aériennes, fonction qu'il cumule à partir de 1987 avec celle d'adjoint au chef d'état-major de l'Armée nationale populaire jusqu'en 1990, date à laquelle il est nommé chef d'état-major. Sa promotion au grade de général-major intervient en 1991.
En 1993, après trois années passées à la tête de l'état-major de l'Armée nationale populaire, il fait valoir ses droits à la retraite et entame une carrière diplomatique avec sa nomination en qualité d'ambassadeur de la République algérienne démocratique et populaire auprès de la Confédération suisse, à Berne, où il reste en poste jusqu'en 2000.
Le 1er mai 2005, il est nommé au poste de ministre délégué auprès du ministre de la Défense nationale. Abdelmalek Guenaizia est décoré de la médaille de l'Armée de Libération nationale, de la médaille de l'Armée nationale populaire du 2ème chevron, de la médaille du Mérite militaire, de la médaille d'honneur. Il est «Athir» de l'ordre du mérite national.
Au niveau international, il est titulaire de l'Etoile militaire et de la Médaille commémorative, décernées à l'issue de la guerre d'octobre 1973 par feu le président de la République arabe d'Égypte, Anouar al-Sadate.

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha