Prévisions pour le 0 0000

 Adrar Min °C Max °C
 Laghouat Min °C Max °C
 Batna Min °C Max °C
 Biskra Min °C Max °C
 Tamanrasset Min °C Max °C
 Tlemcen Min °C Max °C
 Alger Min °C Max °C
 Saïda Min °C Max °C
 Annaba Min °C Max °C
 Mascara Min °C Max °C
 Ouargla Min °C Max °C
 Oran Min °C Max °C
 Illizi Min °C Max °C
 Tindouf Min °C Max °C
 Khenchela Min °C Max °C
 Mila Min °C Max °C
 Ghardaïa Min °C Max °C
Accueil |Nationale |

«FAKE NEWS», «DEEP FAKE», MANIPULATIONS, COMPLOTS ÉTRANGERS...

La sale guerre a déjà commencé

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
La sale guerre a déjà commencé

Plus d'un mois avant son début officiel, la campagne électorale est déjà sur la nouvelle arène de la politique que sont les réseaux sociaux. Les dérapages sont de mise, ce qui laisse craindre le pire...

El Oued est à feu et à sang! Les habitants de cette wilaya du Sud ont décidé d'aller vers la désobéissance civile pour dire non à la candidature du chef de l'État Abdelaziz Bouteflika. Faux! Cette information qui a fait le tour des réseaux sociaux durant toute la semaine n'est en fait qu'une grossière «fake news». Ce ne sont pas les habitants de toute la wilaya d'El Oued qui sont sortis dans la rue, mais ceux de la commune d'El Meghaïer.
La raison n'est aucunement politique, c'est un problème de route mortelle à cause de son mauvais état, ainsi que le manque de réactivité des autorités locales. Mais les «pros» de la manipulation étaient à l'affût derrière leurs claviers. Ils ne se sont pas fait prier pour profiter de cette occasion afin de donner un cachet politique à une question purement sociale. L'information a été relayée des milliers de fois, fort heureusement sans grande gravité sur l'ordre public.
Néanmoins, le coup de starter de la «sale guerre» a été donné. Il fallait s'attendre à de nouvelles «attaques».Elles n'ont pas tardé à venir puisque quelques jours après, on parle d'une révolte à Tizi Ouzou. Même message qu'à El Oued, mêmes propos, c'est juste la ville et la photo qui ont changé. Un petit «zoom» sur cette photo nous permet de voir que les écriteaux sur les banderoles parlent d'étudiants et leur colère contre leurs conditions pédagogiques et sociales. Une manifestation estudiantine comme il y en a des milliers tous les jours à travers le monde. Fort heureusement, les jeunes de la région ainsi que les manifestants ont vite réagi pour que l'on ne politise pas les choses. Ils ont fait une «contre-offensive» en démentant l'information. El Oued et Tizi Ouzou ne sont là que des ballons-sondes pour «tester» la température. La campagne électorale de la présidentielle du 18 avril prochain aura certainement un goût «amer» de «fake news». Ce mot à la mode a certes marqué toutes les dernières élections à travers le monde. Néanmoins, dans un pays comme le nôtre, c'est la porte ouverte à toutes sortes de dérapages. On se souvient aussi des dernières élections législatives et les fausses informations qui avaient circulé sur le Web. Les services de sécurité ont par la suite identifié la «source» de ces «infos». Ils avaient été «distillés» par des sites hébergés au Maroc pour la majorité ou dans des pays amis de nos chers voisins de l'Ouest. Eux et certains autres pays hostiles à l'Algérie ont lancé des brigades du Web spécialisées dans la désinformation. Avec leurs faux profils, ils écument la Toile algérienne à la recherche de la moindre faille. En fait, ces attaques extérieures sont maîtrisables si elles ne sont pas «soutenues» par des attaques internes. Car, en politique, tous les coups sont permis. La Toile algérienne étant un terrain propice pour ce genre de comportements, il faut s'attendre au pire.
Car, on est dans un véritable «souk» où des milliers de pages et surtout de nouveaux sites dits d'information, sans aucune identification, pullulent chaque jour. Un smartphone, ou un petit ordinateur, une connexion Internet et on peut devenir le roi de la «manip». On a pu le voir ces derniers temps avec des sites Internet et autres pages Facebook qui s'attaquent au chef de l'État en inventant des articles qui font le buzz avant de disparaître illico presto.

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha