Prévisions pour le 0 0000

 Adrar Min °C Max °C
 Laghouat Min °C Max °C
 Batna Min °C Max °C
 Biskra Min °C Max °C
 Tamanrasset Min °C Max °C
 Tlemcen Min °C Max °C
 Alger Min °C Max °C
 Saïda Min °C Max °C
 Annaba Min °C Max °C
 Mascara Min °C Max °C
 Ouargla Min °C Max °C
 Oran Min °C Max °C
 Illizi Min °C Max °C
 Tindouf Min °C Max °C
 Khenchela Min °C Max °C
 Mila Min °C Max °C
 Ghardaïa Min °C Max °C
Accueil |Nationale |

SÉMINAIRE MÉDICAL ET SCIENTIFIQUE ALGÉRO-TURC

Une rencontre centrée sur les greffes d'organes

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Trois paramètres importants régissent cette opération de dons d'organes: législation, éducation, coordination.

Une rencontre médicale a réuni hier à Alger nombre de professeurs, médecins spécialistes algériens et turcs autour du thème principal qu'est la transplantation d'organes sur un corps malade.
Ce séminaire d'un jour, organisé par le turc «Deik» (Bureau des relations économiques étrangères), a été animé par d'éminents professeurs activant dans des spécialités médicales aussi diverses que la gastro-entérologie, les greffes du foie, du rein, la radiologie interventionnelle, la neurochirurgie...ou encore la chirurgie cardiovasculaire pédiatrique ainsi que des spécialistes oeuvrant dans le secteur pharmaceutique...
Tous les participants, qui se sont succédé à la tribune, ont présenté leurs interventions, parfois en français mais la plupart du temps en anglais ce qui a ralenti quelque peu les travaux qui ont nécessité une traduction simultanée de qualité grâce à des supports auditifs individuels sophistiqués.
Dans la première présentation, l'un des professeurs a développé la gestion de la greffe d'organes en Turquie. Il a indiqué que «toutes les transplantations effectuées en Turquie, sont remboursables par le système de sécurité sociale». Il dira que 700 cas ont été effectués dont 402 sur des hommes en citant un total de 1 600 greffes réalisées en 2018. Le volet pédiatrique a été concerné par 55 greffes dont deux organes sont provenus de cadavres et 53 autres à partir de donneurs vivants. L'orateur rappellera que la «première équipe médicale algéro - turque a été conçue en Turquie même».
Dans une autre présentation, le professeur Hamdi Karakayali, qui se trouve à Alger pour la seconde fois, a souligné l'effet bénéfique d'une transplantation rénale et son impact sur la vie d'un être humain qui se voit «doté d'une vie nouvelle et surtout meilleure à tout point de vue». Il regrettera le manque d'organes disponibles, disant que «113 805 demandeurs sont recensés aux Etats-Unis par exemple». Il notera dans le même sens de manque, que 17 000 patients en attente sont morts, au regard d'une expectative heureuse trop longue.
L'intervenant a souligné que la Turquie est le pays le plus actif en Europe, dans les transplantations d'organes humains.

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha